Le Canadien en voie d’entrer dans la pire période de toute son histoire

La victoire des Flyers et le point boni obtenu par les Maple Leafs ont éloigné le Canadien encore un peu plus des séries éliminatoires hier soir. Les Montréalais n’ont que 4,2 % de chances de prolonger leur saison après le 82e match régulier ce matin.

Le CH s’enligne donc pour rater les séries pour une troisième année consécutive… et pour une quatrième fois en cinq ans.

L’équipe paye clairement pour l’inaction de son DG l’été dernier.

Ce serait la troisième fois de son histoire que le Canadien raterait les séries trois années de suite.

C’est arrivé entre 1919 et 1922 (avec des fiches de .500 ou plus), de même qu’entre 1998 et 2001.

Ce serait aussi la deuxième fois que le CH raterait les playoffs quatre fois en cinq ans. Il l’avait aussi fait entre 1998 et 2003.

Oublions les saisons 1919 à 1922 puisque le hockey a beaucoup changé depuis…

Mais devinez qui étaient les entraîneurs du Canadien entre 1998 et 2003. Alain Vigneault, Michel Therrien et Claude Julien. Oui, oui, Michel Therrien et Claude Julien!

Bref, Therrien et Julien sont donc au cœur des deux séquences les plus noires de l’organisation depuis sa création. Therrien a peut-être connu un bon deuxième passage à Montréal, mais ce n’est pas vraiment le cas pour Claude Julien. Il n’a remporté que 107 des 232 matchs qu’il a dirigés et il n’a goûté aux séries que lorsqu’il a pris la relève de Michel Therrien (et que l’équipe était déjà qualifiée ou presque).

Pourtant, ils ont tous été embauchés une deuxième fois par Marc Bergevin.

Au début des années 2000, les partisans se sont éloignés de leur équipe en raison du piètre rendement de celle-ci sur la patinoire. Si ça continue, c’est ce qui attend le Canadien au cours des prochaines années… déjà que l’équipe a cessé de faire salle comble soir après soir et que de nombreux sièges vides sont visibles à la télévision.

Espérons pour Geoff Molson qu’on ne reverra pas des foules de 16 000 personnes comme au début du millénaire…

À noter que Marc de Foy a rappelé durant l’entretien ci-dessus qu’il a fallu que les Molson vendent l’équipe à George Gillett pour que l’on recommence à dépenser autant de sous que les autres équipes riches. Ça ne vous rappelle pas quelque chose?

Si jamais le CH rate les séries cette année et l’an prochain, on vivra donc la pire période de l’histoire du club. Et si le club décide vraiment de reconstruire au complet, on aura perdu des années importantes et ça passera à l’histoire (pour les mauvaises raisons). Je ne vois pas comment Marc Bergevin pourrait conserver son emploi dans de telles circonstances. He was calling the shots!

En rafale

– L’entraîneur-chef des Jets n’est clairement pas un fan des prolongations à trois contre trois.

– Zach Boychuk s’abonne à de nombreux comptes Twitter pour au final pouvoir agir à titre d’influenceur.

– Un hommage pas assez bien au goût de madame?

– Difficile de comprendre pourquoi on les a tous ignorés…

– Gareth Bale en Amérique du Nord?

PLUS DE NOUVELLES