Le Canadien aura une allure bien différente l’année prochaine

Au moment de la pause des activités dans le circuit Bettman, tout semblait mal aller chez le Canadien. L’équipe n’allait tout simplement nulle part, les buts ne venaient pas et l’un des espoirs les plus prometteurs de l’équipe, Jesperi Kotkaniemi, était retourné à Laval après une saison de misère.

Bref, l’équipe entrait en séries par la porte d’en arrière en vertu de l’expansion des séries et les espoirs n’étaient pas très élevés.

Toutefois, coup de théâtre : l’équipe semble retrouver le droit chemin et montre la porte aux Penguins en quatre matchs (un 3 de 5) avant de baisser pavillon en six rencontres face aux puissants Flyers dans une série marquée par le départ soudain de Claude Julien.

Les succès de l’équipe ont forcé Marc Bergevin à mettre fin à son reset et à essayer d’être une équipe compétitive dès la saison prochaine.

Après avoir obtenu les services de Jake Allen et de Joel Edmundson, le point final semble être la transaction qui a amené Josh Anderson à Montréal en retour de Max Domi.

Ce dernier a d’ailleurs signé une prolongation de contrat de sept ans.

Bref, avec tous ces ajouts, voici à quoi ressemble l’attaque du Canadien (pour le moment) :

Tatar – Danault – Gallagher

Drouin – Suzuki – Anderson

Lehkonen – Kotkaniemi – Armia

Byron – Evans – Poehling

Évidemment, les trios sont sujets à changement, il ne s’agit que d’une prédiction. Le premier trio a fait ses preuves l’an dernier, et bien qu’on parle plus d’une ligne qui ressemble plus à une bonne deuxième qu’une première, reste que les gars peuvent prendre de grosses minutes et jouer du très bon hockey.

Le duo Drouin-Suzuki a fait des flammèches lors des dernières séries éliminatoires et il a tout pour poursuivre ce succès. En plus, avec un gros bonhomme comme Anderson qui possède des habiletés de marqueur, les deux pourront faire valoir leurs qualités de passeur et n’auront pas besoin de se salir dans les coins. Une ligne très complète qui a énormément de potentiel pour plusieurs années.

La troisième ligne, celle des Finlandais, est une belle ligne qui pourra donner du beau hockey défensif avec des joueurs comme Lehkonen et Armia. Ils sont également très explosifs, mais l’attaque passera beaucoup par KK, lui qui est le seul manieur de rondelle du trio. Une combinaison qui peut fonctionner, alors que les trois joueurs ont le calibre de joueurs de troisième trio, mais ils pourraient se retrouver dans leur zone plus souvent qu’à leur tour.

La seule garantie de ce quatrième trio, c’est Paul Byron. Il est encore rapide, mais il n’est plus aussi talentueux qu’avant. Evans donnera du bon jeu défensif, mais peu de support offensif. Ryan Poehling est un point d’interrogation total et pourrait être forcé d’être dans les gradins rapidement si les résultats ne viennent pas.

Si Marc Bergevin réussit à attirer un joueur comme Mike Hoffman à bas prix, il serait idéal sur le troisième trio aux côtés de Lehkonen et Kotkaniemi, reléguant probablement Joel Armia ou Artturi Lehkonen sur un quatrième trio qui aurait beaucoup de potentiel en relance et en contre-attaque.

Puis, la défense :

Chiarot – Weber

Edmundson – Petry

Romanov – Mete/Ouellet/Fleury/Kulak/Juulsen

Price

Allen

Ben Chiarot a été une révélation depuis son arrivée à Montréal, et aux côtés de Shea Weber, Claude Julien peut compter sur deux gros bonshommes qui n’ont pas peur de donner des coups d’épaule et de bloquer des tirs. Dans un monde idéal, cette paire finirait par être reléguée comme étant la deuxième paire, mais pour le moment, Weber a toujours le niveau d’un défenseur de première paire.

Jeff Petry sera éventuellement appelé pour remplacer le capitaine sur la première paire, mais ça se fera probablement lorsqu’Alexander Romanov sera prêt à assumer ce rôle également. Les deux sont voués à former le premier duo pour les prochaines années, mais tant que le jeune Russe n’est pas prêt, ce sera Joel Edmundson qui sera le parfait complément à Petry.

Finalement, le partenaire de Romanov pour sa première saison reste à déterminer, alors que la lutte s’annonce chaude entre les différents candidats.

Devant le filet, ce sera évidemment Carey Price, qui sera épaulé par le nouveau venu Jake Allen. Un tandem qui fera partie de l’élite de la ligue, il va sans dire. Allen a tout le talent pour être partant, mais il jouera les seconds violons pour cette saison en attendant que Cayden Primeau soit prêt à assumer ce rôle.

Et non, je ne vois pas Marc Bergevin ajouter qui que ce soit au niveau de sa brigade défensive, et encore moins devant le filet.

Bref, le Canadien est une équipe assez complète qui a tout ce qu’il faut pour surprendre. S’il évite les blessures et que Marc Bergevin utilise les quelque quatre millions restants sous le plafond salarial pour renforcer son troisième trio ou ajouter de la profondeur, l’équipe sera encore plus intéressante.

Bref, ça sera intéressant à Montréal durant la prochaine saison, et ne soyez pas surpris de les voir brouiller les cartes!

Signatures

– Brandon Montour demeure à Buffalo.

– Jesper Fast rejoint les Hurricanes.

– L’Avalanche offre un nouveau contrat à Valeri Nichushkin.

– Cody Eakin se rend à Buffalo.

– Le Québécois Louis Domingue avec les Flames.

– Les Maple Leafs ajoutent de la profondeur au centre.

– Derrick Pouliot avec les Flyers.

PLUS DE NOUVELLES