Le Canadien a rappelé le défenseur Otto Leskinen

La chaise musicale version banquette arrière d’un taxi montréalais s’est poursuivie ce matin alors que le Canadien a rappelé Otto Leskinen sur son équipe réserve.

Contrairement à certains récents rappels comptables, celui-ci se veut davantage hockey qu’autre chose à mes yeux.

Avec Xavier Ouellet et Gustav Olofsson de retour à Laval, ça prenait un septième défenseur en santé à Montréal. Surtout avec quatre matchs en six jours cette semaine (et un mini voyage vers Toronto).

Leskinen est le meilleur pointeur chez les défenseurs du Rocket cette saison (14 points en 23 matchs). Il affiche aussi le meilleur différentiel de l’équipe à plus-13.

Joël Bouchard n’a eu que de bons mots envers Leskinen lorsqu’on l’a questionné au sujet du jeune défenseur finlandais cette année. Leskinen est le meilleur défenseur du Rocket depuis le début de l’année, point. Son rappel est pleinement mérité.

Leskinen a 24 ans, il tire de la gauche et il a signé un contrat d’entrée de deux ans en 2019, alors qu’il était agent libre sans restriction. Il n’a jamais été repêché.

Il mesure 5’11 et pèse environ 185 livres. Il dispute la dernière année de son contrat (925 000 $ NHL / 70 000 $ AHL). Il doit être rappelé par la première équipe du CH pour toucher son « gros » salaire. Le taxi squad montréalais n’est pas aussi payant que le taxi payant d’Alexander Barette, malheureusement.

Leskinen sera admissible à l’autonomie avec restriction l’été prochain. Il est présentement exempt du ballottage, du repêchage d’expansion (Seattle) et du processus d’arbitrage.

Il sera intéressant de voir si Dominique Ducharme va lui donner un match cette semaine, alors qu’il voudra peut-être reposer l’un de ses défenseurs. Surtout si un autre DG souhaite le voir en action avant la date limite des transactions (12 avril)…

Leskinen a disputé cinq matchs avec le Canadien la saison dernière, n’ayant pas récolté un seul point. Il portait le #64.

En rafale

– Cole Caufield!

– Voyons donc!

– Le kid ne manque pas de couilles.

– Joël Bouchard est en admiration devant Joe Blandisi.

– Les choses ne s’arrangent pas à Columbus.

PLUS DE NOUVELLES