Le Canadien a (pour l’instant) gagné son pari avec la transaction de Max Pacioretty

En plein milieu de la nuit du 10 septembre 2018, Marc Bergevin lance une bombe sur la scène médiatique montréalaise. Max Pacioretty est échangé aux Golden Knights de Vegas en retour de Tomas Tatar, Nick Suzuki ainsi qu’un choix de deuxième tour.

À ce moment-là, Tatar n’est qu’un «throw-in» ; Suzuki n’est qu’un espoir ; le choix n’a pas encore été utilisé. Le Tricolore vient de se débarrasser de l’un des meilleurs marqueurs de la LNH, et n’a reçu que des «peut-être».

Deux ans et demi plus tard, les choses ont bougé plus rapidement qu’anticipé et nous permettent de tirer des conclusions hâtives, mais constructives. Allons-y donc premièrement d’un résumé des performances des joueurs concernés.

Considérez que le choix de deuxième tour a été échangé aux Kings et que les joueurs issus de cette transaction sont donc Mattias Norlinder et Jacob Leguerrier. 

Max Pacioretty (VGK) – 31 ans

2018-2019 : 22 buts et 18 passes (40 points) en 66 matchs – 0.61 point/match
2019-2020 : 20 buts et 26 passes (46 points) en 50 matchs – 0.92 point/match

Tomas Tatar (MTL) – 29 ans

2018-2019 : 25 points et 33 passes (58 points) en 80 matchs – 0.73 point/match
2019-2020 : 17 buts et 26 passes (43 points) en 49 matchs – 0.88 point/match

Nick Suzuki (MTL) – 20 ans

2019-2020 : 9 buts et 18 passes (27 points) en 49 matchs) – 0.55 point/match

En ce moment, les performances de Pacioretty sont ternies par celles d’un attaquant plus jeune qui a une production offensive très considérable à Montréal. L’apport qu’on croyait perdre n’a pas été perdu – l’an dernier, Tatar a produit davantage que Pacioretty. Cette année, c’est très semblable. À court terme, le Canadien ne peut donc pas avoir perdu la transaction, d’autant plus que Pacioretty ne cadrait plus dans le vestiaire et que Tatar le fait à la perfection.

Ajoutez à ça la production d’un jeune homme de 20 ans qui a encore toute sa carrière devant lui, et qui marque un point à chaque deux matchs lors de sa saison recrue… Et vous avez là une transaction qui est présentement à l’avantage du Canadien. Il est même possible que la carrière que Suzuki donnera au CH pourra à elle-seule justifier cette transaction, au rythme où les choses vont.

Encore là, Mattias Norlinder n’est même pas dans l’équation. Jusqu’à présent, le jeune défenseur est prometteur et semble avoir un avenir dans la LNH.

Par contre, il ne faut pas penser que ça veut dire que les Golden Knights ont perdu la transaction. Ils ont reçu ce qu’ils voulaient et ne peuvent pas se plaindre. 

En Rafale

– Très mignon.

– Des nouvelles du Rocket.

– Aucun changement.

 

PLUS DE NOUVELLES