L’attaque du CH : un bon noyau et une bonne relève… mais des besoins immédiats à adresser

Dans le but d’arracher Sebastian Aho aux Hurricanes de la Caroline, Marc Bergevin s’est activé au niveau des transactions, dimanche. En concluant des pactes avec les Blackhawks et les Ducks, se départissant ainsi d’Andrew Shaw et Nicolas Deslauriers, le Canadien a évidemment libéré de l’espace sur la masse salariale et fait le plein de choix au repêchage.

Qu’on le veuille ou non, on aura aussi atténué un surplus chez les attaquants. En vue de la prochaine saison, si nous prenons en considération que Ryan Poehling percera sa place dans l’alignement de l’équipe, voici les attaquants qui devraient se présenter au camp avec l’intention claire et logique de faire le club.

Drouin – Domi – Gallagher
Tatar – Danault – Armia
Lehkonen – Kotkaniemi – Byron
Weal – Poehling – Thompson/Peca

Malgré les départs de Shaw et Deslauriers, il semble toujours y avoir une abondance d’attaquants au sein de ce groupe. Lorsque nous observons les joueurs qui peuvent évoluer sur le deuxième ou troisième trio, il y a énormément de trafic. Considérez aussi que Marc Bergevin pourrait toujours signer l’un des joueurs alléchants qui sont toujours disponibles, en date d’aujourd’hui.

J’ai donc eu une réflexion, plus tôt aujourd’hui. Avant que l’intérêt du Canadien envers Matt Duchene soit rendu public et que Marc Bergevin envoie une offre hostile à Sebastian Aho, je n’avais aucun souci avec le groupe d’attaquants du Tricolore. Ça ne devrait donc pas changer après ces deux échecs.

J’ai l’impression que les deux dossiers énoncés ci-haut ont inséré une impression d’énormes pertes dans certaines têtes quand dans les faits, le seul joueur régulier à avoir quitté l’équipe est Andrew Shaw. Nous nous devons d’apprécier son apport à l’équipe, puisqu’il a connu toute une campagne, mais il faut aussi être objectif en mentionnant qu’il y avait bel et bien un surplus à l’avant.

Nick Suzuki comptera lui aussi atteindre la LNH plus tôt que tard, et plusieurs espoirs ont le potentiel de cogner à la porte du circuit Bettman avant longtemps. Le Canadien est en voiture, chez les attaquants. 

L’amélioration des jeunes joueurs devrait compenser pour cette perte, sur la feuille des statistiques. Marc Bergevin a aussi précisé qu’il s’agissait d’une transaction qui aiderait l’équipe à signer ses jeunes joueurs, lorsque leurs contrats viendront à échéance. Mon collègue Maxime Truman a marqué un bon point ce matin en mentionnant que plusieurs joueurs du Canadien avaient connu la meilleure saison de leur carrière et que ça n’allait pas se reproduire… Mais de façon respectueuse, je suis partiellement en désaccord. Lorsqu’une bonne partie d’un noyau est encore très jeune et que Jesperi Kotkaniemi et Ryan Poehling continueront de se développer autour des autres «jeunes vétérans» comme Max Domi, Jonathan Drouin, Brendan Gallagher et Phillip Danault, il y a de bonnes raisons de croire que cette équipe peut produire de façon similaire lors de la prochaine saison, par rapport à 2018-2019.

Évidemment, il y a encore des problèmes à régler. On remarque un léger manque à l’aile droite et il faut encore trouver une solution sur l’avantage numérique. Mais chez les avants, le Canadien a perdu quelques plumes qui risquent de se régénérer par elles-mêmes, sans considérer que des signatures à court terme devraient venir aider sa cause.

C’est absolument essentiel de tenter d’intégrer des vétérans à ce groupe. Le Canadien a de l’espace sous le cap et l’impression demeure veut que Geoff Molson n’ait pas envie de se diriger vers la prochaine saison avec une immense marge de manoeuvre et des chances réduites/similaires de participer aux séries. Bergevin a un travail à faire et il devra répondre aux exigences du patron, qui souhaite voir du hockey lors du prochain printemps, au Centre Bell. La perspective d’une quatrième année sur cinq sans séries n’est pas alléchante, pour un propriétaire. Au contraire. 

Signer des joueurs pour un an ou deux ans ne fera pas de tort à l’équipe. Il faut espérer que ce soit dans les plans.

(Crédit: Spotrac)

Chez les défenseurs, c’est une autre histoire. Et c’est là que Bergevin devra sortir un lapin de chapeau pour convenir à Carey Price et Shea Weber, qui veulent gagner une Coupe Stanley le plus vite possible. Nous ne sommes que le 2 juillet et plusieurs options se présentent encore à l’équipe. Il reste à voir ce que l’état-major du Canadien pensera des joueurs qui sont disponibles sur le marché des joueurs autonomes et des transactions.

N’oublions pas ceci : Montréal doit tenter d’être compétitif à court, moyen et long terme, selon la composition de son équipe. Ce n’est pas nécessairement facile, mais la base est intéressante.

À toi de jouer, Marc.

En Rafale

– Un gros nom se retire de la course…

– Malgré la perte de Ben Hutton.

– Darryl Sutter de retour dans la LNH.

– Signatures mineures.

 

 

PLUS DE NOUVELLES