L’Armada de 2016-17 : une réussite sans équivoque de la mission de la LHJMQ

« La LHJMQ a pour mission de faire évoluer le hockey par l’encadrement sportif et académique de ses joueurs d’élite dans un environnement sécuritaire et formateur pour les préparer à leur vie d’adulte. »

Cette phrase, c’est l’objectif visé par la LHJMQ. Une mission qui appelle les hockeyeurs de la ligue à travailler non seulement pour exceller dans leur sport, mais également au niveau académique, qu’on oublie trop souvent. Après tout, ils ont beau être de jeunes espoirs, ils sont avant tout de futurs adultes.

Ce matin, les excellents Guillaume Lefrançois et Simon-Olivier Lorange ont publié un portrait extrêmement intéressant sur une équipe qui est peut-être celle ayant le mieux réussi dans cette mission : l’Armada de Blainville-Boisbriand, durant la saison 2016-17.

Non, l’équipe n’a pas remporté la Coupe du président, alors que leur présence en finale s’est terminée en quatre petites rencontres face à une équipe des Sea Dogs de Saint John absolument phénoménale sur le plan hockey (Thomas Chabot, Joe Veleno, Mathieu Joseph et Jakub Zboril faisaient notamment partie des Sea Dogs), mais si on regarde les 23 joueurs réguliers de la formation de Blainville-Boisbriand, deux joueurs ont atteint la LNH (Pierre-Luc Dubois et Samuel Montembeault), six autres se sont rendus jusqu’à la Ligue américaine et pas moins de 11 autres joueurs ont joué au niveau universitaire.

19 joueurs sur 23, je ne sais pas pour vous, mais ça me semble être un rendement assez satisfaisant.

Menés par Joël Bouchard et Daniel Jacob (qui font maintenant partie de l’organisation du Rocket de Laval), la chimie de l’équipe était presque parfaite. Tous les joueurs étaient très proches les uns des autres, comme l’explique Yvan Mongo, membre de l’équipe :

On se rassemblait toute l’équipe en même temps dans la même pension. Sur la route, on faisait des tournois de Xbox. Tout le monde pouvait avoir une conversation avec tout le monde, peu importe avec qui tu te retrouvais. On était tout le temps ensemble !

C’était incroyable. Je n’ai jamais vu un groupe aussi serré, ni avant ni après. Le fait qu’on ait gagné beaucoup, c’était un bonus. – Yvan Mongo

De plus, l’organisation a toujours aidé les joueurs à s’épanouir académiquement. L’éducation est une valeur prise très au sérieux dans l’organisation de l’Armada et, comme l’explique Henry Tassy, conseiller pédagogique de l’équipe, tous les joueurs ont travaillé très fort autant sur la glace qu’à l’école :

Ce n’est pas juste une question de succès ; il y a le travail aussi, dit-il. Certains gars étaient déjà très forts, mais d’autres étaient en situation d’échec et ils sont devenus des étudiants sérieux qui ont pu continuer leur cheminement scolaire. – Henry Tassy

L’Armada de 2016-17 est une équipe spéciale qui représente très bien la mission de la LHJMQ. J’espère sincèrement voir d’autres organisations suivre ce modèle pour permettre à ces jeunes de devenir de bons joueurs de hockey, mais d’encore meilleurs futurs adultes.

Je vous remets ici l’excellent texte de Guillaume Lefrançois et de Simon-Olivier Lorange, un « must » pour tous les partisans de la LHJMQ.

En rafale

– Il sera sans grande surprise le gardien de l’équipe russe au Championnat mondial junior.

– À écouter.

– Intéressant.

– Rajon Rondo quitte les Lakers et rejoint les Hawks.

– Bonne nouvelle chez les Broncos.

– Une finale Medvedev-Thiem à Londres.

PLUS DE NOUVELLES