La vie des joueurs du Canadien dans la bulle torontoise expliquée en détail

Vivre dans une bulle, il y a de quoi de psychologiquement et socialement spécial là-dedans. #ShowTruman

Samuel Piette a avoué hier sur les ondes de TVA Sports qu’il trouvait ça intéressant – il est à Orlando en Floride – mais qu’après trois semaines (et une copine enceinte), il avait tout de même hâte de revenir à la maison.

Imaginez-vous les gars de la LNH qui entreront dans leur bulle dimanche et qui n’en sortiront qu’en octobre pour les finalistes de la Coupe Stanley! Rappelons qu’à partir des Finales de Conférence, tout se jouera à Edmonton (et la bulle torontoise sera défaite).

À quoi ressemblera la vie dans la bulle torontoise pour les joueurs du Canadien?

Les joueurs montréalais résideront au Royal York, un hôtel un peu moins luxueux que l’Hôtel X (joueurs des Penguins). Ils seront toutefois situés plus près du Scotiabank Arena.

La bulle torontoise regroupera l’aréna, les deux hôtels, le Events Plaza, le BMO Field et le Maple Leaf Square. Les joueurs pourront s’adonner à des activités récréatives au BMO Field. Ils pourront aussi y regarder des matchs sur écran et y manger.

Il y aura 4 section premium club à l’intérieur de l’aréna pour les joueurs, qui ne pourront toutefois pas se rendre dans les gradins réguliers.

Au total, 14 restaurants, bars, pubs et coffee shops seront ouverts exclusivement pour les joueurs sur le site. Huit courts de tennis, des piscines, des terrains de golf, un terrain de basketball, un autre de Pickleball, un cinéma et des gyms seront aussi accessibles.

Chaque équipe aura un vestiaire et un local médical attitrés et désinfectés. Au total, quatre vestiaires seront partagés par les 12 équipes à Toronto.

Chaque équipe d’entraîneurs aura une suite administrative et chaque direction d’équipe aussi (à l’intérieur de l’aréna).

Trois patinoires nord-américaines et une patinoire olympique pourront aussi être utilisées pour s’entraîner.

Des clôtures seront érigées pour bien cerner/protéger les lieux de la bulle.

Le Scotiabank Arena sera complètement réaménagé afin d’offrir un spectacle télévisuel différent. 32 angles de caméra seront fournis aux diffuseurs officiels, alors qu’il n’y en a que 20 généralement. On devrait avoir une caméra suspendue au-dessus de la glace qui sera en mesure de couvrir toute la surface (comme au football).

Chaque équipe aura son propre jeu de couleurs et ses propres effets visuels. Elle aura aussi sa propre chanson post-but (goal song) et ses propres effets spéciaux (son de canon pour les Blue Jackets par exemple). On mettra également l’emphase sur les présentations vidéo, dont le contenu sera notamment présenté sur des écrans LED et des moniteurs le long des bandes.

EA Sports fournira des sons d’ambiance (subtils, nous dit-on) dès le premier match éliminatoire.

Chaque personne sera testée quotidiennement avant d’aller au lit. Près de 100 agents de sécurité seront embauchés à Toronto. On parlerait de 125 à Edmonton.

On prendra la température de tout le monde dans la bulle à de nombreuses reprises par jour.

Un délai de 5 secondes pour éviter les gros mots sera en fonction.

À Edmonton, ça ressemblera à ceci :

Êtes-vous prêts pour la série Canadiens vs Penguins? Mais surtout, est-ce que les gars sont prêts, eux?

En rafale

– Encore du grand Tortorella…

– 0 test positif à la COVID-19 cette semaine dans la LNH! [CHN] #BonneNouvelle

– Patric Hornqvist est de retour chez les Penguins, ce qui n’est pas une bonne nouvelle pour le CH.

– Nouvelle blessure ou réapparition de l’ancienne pour Dougie Hamilton? [TSLH]

– Ce partisan-là est un gars TRÈS motivé!

PLUS DE NOUVELLES