La première période n’aura pas été suffisante pour le CH

Un samedi soir comme on les aime. Les Canadiens sont à Toronto afin de se mesurer aux Maple Leafs. Le tricolore tente de compléter une semaine parfaite de 3 victoires et Toronto veut freiner une séquence de 3 défaites, une première cette saison. Alors, on pouvait s’attendre à un bon match entre une rivalité qui n’est plus à prouver.

On a effectivement eu droit à un match à saveur de série et Toronto l’a remporté par la marque de 6 à 3.

Avant la partie, on apprenait que Jonathan Drouin ne pouvait pas y participer à cause d’un virus. Cette décision a été prise après la période d’échauffement et il a cédé sa place à Nicolas Deslauriers.

Quelques changements ont été apportés à la formation montréalaise et Byron s’est retrouvé avec Domi et Shaw. Le trio finlandais s’est formé à nouveau. Kotkaniemi a donc piloté le 3e trio avec Armia et Lehkonen.

On aurait pu croire que le Tricolore allait reprendre là où il avait laissé jeudi soir contre les Flyers de Philadelphie. Cependant, Price a dû faire des arrêts clés afin de garder son équipe dans le coup. Les 5 premières minutes de la période appartenaient aux Leafs.

En ce qui concerne le restant de la période, c’est le Canadien qui a eu le dessus. Ça commence avec le but de Shaw qui reprend un retour de lancer de Brett Kulak.

Ensuite, Tatar inscrit un but dans un 3e match consécutif à la suite d’une belle passe de Jeff Petry.

Jeff Petry ne s’est pas arrêté là. Celui qui a été dominant tout au long de la 1re période a inscrit un but en avantage numérique sur un tir précis. Oui, enfin un but sur l’attaque à 5.

Le Tricolore quittait donc la 1re période avec une avance de 3 buts, mais Auston Matthews ne voulait pas quitter la glace avec une défaite. Il a réveillé son équipe en prenant les choses en main et il a marqué en supériorité numérique en surprenant Price. C’est un 10e but en 10 parties contre Montréal pour Matthews.

L’avantage numérique des Leafs fonctionne très bien cette saison et prendre des pénalités n’est pas une chose à faire. En fait, les pénalités ont fait basculer le momentum. Tyler Ennis a aussi marqué avec une attaque à 5. Et. Mine de rien c’est seulement une avance d’un seul but.

Il faut dire que la pénalité de Lehkonen était assez douteuse. Selon l’arbitre il y avait obstruction envers le gardien de but, mais le contact était minime. Claude Julien n’était vraiment pas content. Une troisième période qui promettait.

La chance a souri aux Maple Leafs et Nylander profite d’un bon chanceux pour créer l’égalité.

Il faut se rappeler que Nylander avait aussi nivelé la marque il y a deux semaines en 3e période lors de la victoire des siens 4 à 3. Une recette qui s’est répétée malheureusement pour le CH qui avait bien débuté la rencontre.

Les Canadiens pouvaient répliquer avec un but en avantage numérique, mais ce sont les Leafs qui ont été le plus menaçants. En fait, on a eu l’impression que c’était l’équipe locale qui était en avantage numérique. Ils ont même touché le poteau.

La troupe de Claude Julien a bousillé une chance en or et les Maple Leafs ont réussi à prendre les devants pour la première fois du match. Zach Hyman est venu jouer les héros.

Deux autres buts ont été comptés dans une cage abandonnée et le Canadien termine la soirée sans avoir de points. Oui, la formation montréalaise a débuté la rencontre avec 3 buts et les partisans croyaient que la victoire était dans la poche. Cependant, les Leafs ont montré pourquoi ils sont favoris pour remporter la Coupe Stanley et ils sont revenus dans le coup.

Columbus et Caroline ont remporté leur partie respective et ils s’approchent donc dangereusement du CH. Le Tricolore voudra sûrement se remettre assez rapidement de cette défaite amère. C’est ce qu’il tentera de faire le lundi 25 février à 19h contre les Devils du New Jersey.

‘Prolongation’

– Toute une mise en échec de la part de Domi qui tentait de créer une étincelle dans le jeu du CH.

– Un arrêt important de Price afin de garder une avance en fin de 2e période.

– Parlant de Price. On le sait bien, Price aime bien aider ses défenseurs et, sur cette séquence, il réussit à lancer la rondelle dans l’ouverture pour le photographe.

– Un 100e match pour Mete.

– Cela a été une belle bataille de la part des deux joueurs et on peut voir une certaine immunité pour Weber aussi.

PLUS DE NOUVELLES