La maison de Patrick Marleau est à vendre

On sait tous que Kyle Dubas, le directeur général des Maple Leafs de Toronto, tente par tous les moyens de créer de l’espace salarial afin de conserver les services de Mitch Marner. Marner est agent libre avec restriction et il se prépare à écouter les offres hostiles en provenance des autres concessions. Si une offre se dépose, Dubas nivellera certes celle-ci, mais pour que les Leafs soient conformes, il devra bouger un joueur comme Patrick Marleau. D’ailleurs, plusieurs rumeurs circulent à cet effet… le but ultime de Dubas demeure de trouver un terrain d’entente impliquant son vétéran de 39 ans.

Pour le moment, ce ne sont que des spéculations, mais sachez que Marleau a affiché sa maison sur les réseaux dans le but de s’en débarrasser. Un petit château pour la modique somme de 11.888 millions de dollars. On parle ici d’une demeure qui contient six chambres à coucher… et sept salles de bain? Mais qu’est-ce qu’une petite famille fait avec un nombre aussi élevé de salles de bain?

Comment ne pas croire qu’il y a un lien entre la rumeur et la mise en vente de la maison? On n’est pas cave, on a tous réussi notre mathématique en première année (au primaire) : 1 + 1. Marleau et sa famille sont en train d’emboîter leur matériel pour fort probablement plier bagage vers une nouvelle ville. La Californie semble une destination de choix pour Patrick Marleau, lui qui a joué 19 ans sous le chaud soleil.

Pour un an, à 6.25 millions de dollars, ça prend une organisation qui a de l’espace et qui n’a pas peur de ramasser ce type de contrat. Les Coyotes de l’Arizona sont ce genre de club qui apprécie aider son prochain, en quelque sorte, mais tout en ramassant un bon choix ou un espoir de qualité pour accompagner le contrat « fardeau ».

Au final, est-ce que Kyle Dubas est sur le point d’annoncer quelque chose?

En rafale

– Les Canucks de Vancouver semblent très intéressés par les services de Jason Zucker.

– On entend de plus en plus parler de Cole Caufield.

– Incroyable qu’un « actionnaire » pousse un adversaire.

PLUS DE NOUVELLES