La LNH n’a pas (ou a très peu) de levier dans les négociations avec ses joueurs

Vous vous en êtes probablement rendu compte au cours des derniers jours, mais les négociations entre la Ligue nationale de hockey et ses joueurs en vue de la relance du hockey en Amérique du Nord ne sont pas au beau fixe.

Après s’être entendu, l’été dernier, sur un contrat de travail qui convenait (on croyait) aux deux parties, la LNH souhaite maintenant rouvrir le dossier. Son but : subtiliser des dollars supplémentaires à ses joueurs, ou plutôt de payer en différé des montants (beaucoup) plus importants que ceux indiqués lors des négociations.

Si bien que la ligue pourrait menacer d’annuler la saison 2020-2021.

De passage à l’émission JiC de TVA Sports, Louis Jean a dit bien mal s’expliquer de quelle façon la ligue peut avoir le gros bout du bâton dans toute cette histoire.

Alors que le baseball majeur a réussi à disputer une saison, que la NFL est en plein cœur de la sienne et que la NBA a annoncé officiellement, la semaine dernière, que sa campagne sera jouée, la LNH peut-elle vraiment se permettre de prendre une année de congé?

Surtout que son argument principal est qu’elle veut réduire le salaire de ses joueurs dans l’immédiat par rapport à ce qu’elle a promis lors d’une précédente négociation…

Tout cela est une question de perception selon Louis Jean. Et il a raison! Dans les faits, la LNH perdra de gros sous en jouant son calendrier, mais elle n’a pas le choix de le faire par peur que les gens décrochent ou, pire, que les autres sports prennent une avance sur le hockey.

En rafale

– Noah Hanifin serait confiant en les moyens de son équipe advenant qu’une division canadienne soit créée.

– Ça ne s’invente pas…

– Un premier aperçu du jersey de Lamelo Ball avec les Hornets de Charlotte.

– La déclaration la plus évidente de 2020, mesdames et messieurs.

– Un premier but en séries depuis 2016 pour l’Impact de Montréal.

PLUS DE NOUVELLES