La LNH devra-t-elle se résoudre à créer une division canadienne temporaire?

On a appris durant le weekend que le gouvernement canadien avait refusé la demande spéciale des Blue Jays afin de pouvoir disputer leurs matchs locaux à Toronto. La Ville de Toronto et la province de l’Ontario avaient pourtant donné leur accord.

Cependant, le ministre de l’Immigration, des Réfugiés et de la Citoyenneté a confié qu’en raison des déplacements transfrontaliers répétés des joueurs et du personnel des Blue Jays (et de leurs adversaires), il fallait éviter de donner une chance au virus de se propager au Canada.

« Sur la base des meilleurs conseils de santé publique disponibles, nous avons conclu que les déplacements transfrontaliers requis pour jouer en saison régulière ne protégeraient pas adéquatement la santé et la sécurité des Canadiens. Par conséquent, le Canada n’émettra pas d’exemption d’intérêt national en ce moment. » – Marco Mendicino, ministre de l’Immigration, des Réfugiés et de la Citoyenneté

Les Blue Jays disputeront donc leurs matchs locaux à quelque part aux États-Unis. Plusieurs options sont sur la table actuellement au sud de la frontière.

Le gouvernement canadien a indiqué qu’il sera éventuellement ouvert à discuter, notamment pour les matchs éliminatoires (si les Jays y participent et que la pandémie est bien contrôlée au Canada).

Pourquoi la LNH a-t-elle droit de jouer à Toronto et à Edmonton, elle? Car les joueurs seront isolés dans des bulles et qu’il n’y aura pas de contact avec l’extérieur. Ce sera donc ultra sécuritaire pour la population canadienne.

Vous me voyez venir, right?

Est-ce que le gouvernement canadien permettra aux sept équipes canadiennes de disputer leurs matchs locaux dans leur ville respective la saison prochaine?

Si la saison devait débuter dans les prochaines semaines, la réponse serait clairement non. Si c’est bon pour pitou, c’est bon pour minou.

Mais puisque la saison ne débutera qu’en décembre au mieux, il faut espérer que le gouvernement canadien sera prêt à parler (comme avec les séries éliminatoires dans la MLB).

Sauf que rien ne confirme que le gouvernement Trudeau sera ouvert à quoi que ce soit. Il est plutôt très protecteur et sécuritaire présentement. Et il a laissé savoir que la vie normale n’allait pas revenir avant un bon bout de temps…

Si jamais le gouvernement fédéral se montre fermé à l’idée de faire voyager les équipes américaines au Canada (et vice versa) en décembre/janvier, le Canadien et la LNH auront deux options.

1. Faire comme les Blue Jays et s’installer temporairement aux États-Unis.

Par contre, je doute que si les équipes canadiennes sont obligées d’aller jouer aux States, on sera rendu à accueillir des visiteurs dans les gradins. Et on nous l’a souvent répété depuis quelques semaines : oubliez une saison 2020-21 sans partisans. Il va falloir que l’argent rentre davantage afin de pouvoir lancer la prochaine campagne.


2. Former une division toute canadienne avec Vancouver, Edmonton, Calgary, Winnipeg, Ottawa, Toronto et Montréal. 100 % des matchs pourraient alors être disputés à travers ta propre division la saison prochaine.

Ne me parlez pas de la Ville de Québec SVP. Ne mélangeons pas tout ici…

Cette deuxième option me semble plus plausible… quoi que sincèrement, je ne crois pas qu’elle soit probable. S’il y a des problèmes de voyagement entre les deux pays et que les partisans ne sont pas encore admis partout, il y aura certes des problèmes entre différents états américains et des gouverneurs qui refuseront que le sport professionnel reprenne dans leur état.

Ce qui me ramène au point le plus central pour espérer reprendre une vie plus normale : ça va prendre un vaccin!

Et bonne nouvelle ce matin : il y en a deux qui sont sur la bonne voie. Croisons-nous les doigts…

Reste à savoir quand la dernière phase sera approuvée et quand ils seront produits… et surtout, distribués à la population.

Mais bon, on avance.

En rafale

– Arpon Basu a été impressionné par le calme et la prise de décision de Noah Juulsen lors du match intra-équipe du weekend. Le jeu défensif de Nick Suzuki et le hockey sense de Jake Evans étaient aussi à point selon Basu.

– Romanov est toujours en Russie, en attente de son visa de travail. Il risque d’aller rejoindre l’équipe directement à Toronto et non à Brossard.

– Les joueurs de la LNH qui testeront positifs à la COVID-19 après mercredi ne pourront pas rentrer dans la bulle en même temps que les autres. Et ça pourrait être compliqué pour eux d’entrer dans la bulle ensuite.

– Le fait de voir des athlètes professionnels avoir accès à des tests efficaces tout en voyant la population attendre très longtemps… ça ne passe pas aux yeux de certains.

– On fait bien les choses au Québec.

PLUS DE NOUVELLES