La LHJMQ appuie sur pause et reviendra grâce à un système de bulles

Les déplacements commençaient à être limités dans les Maritimes, et la zone rouge continue de frapper de nombreux marchés au Québec. Jouer au hockey devenait ainsi très compliqué pour la LHJMQ, qui a pris la décision de mettre sa saison sur pause jusqu’au 3 janvier.

C’est ce que Mikaël Lalancette a appris, quelques minutes avant que l’information ne soit relayée par la LHJMQ elle-même.

Néanmoins, les informations intéressantes proviennent principalement du plan de relance de la ligue. Visiblement, on souhaite répéter le concept de bulle qui a eu du succès à Québec. Ce serait donc terminé les déplacements et les matchs intra-marché : cinq ou six bulles seraient formées afin de permettre à chaque équipe de jouer une trentaine de matchs. Peut-être plus. La situation sera réévaluée par la suite. 

C’est donc un changement de stratégie complet en plein milieu d’une saison irrégulière qui a vu une quantité astronomique de matchs annulés/reportés. On a réussi à se rattraper avec la bulle de Québec – Stéphane Leroux mentionnait hier que 111 des 163 matchs prévus ont été disputés – mais ça reste que c’est loin d’être idéal.

Pour l’instant, les jeunes retournent à la maison pour passer le temps des fêtes en famille. Et si l’on se fie aux mesures actuelles imposées après un tel déplacement, une quarantaine sera nécessaire après cette pause – faisant en sorte qu’on ne pourrait recommencer à jouer que le 20 janvier prochain.

Au final, ce sera peut-être une pause d’un mois et demi.

Au moment où on se parle, voici le nombre de matchs disputés par les différentes équipes du circuit :

  • 16 matchs (3 équipes)
  • 15 matchs (5 équipes)
  • 13 à 14 matchs (2 équipes)
  • 11 matchs (1 équipe)
  • 10 matchs (4 équipes)
  • 8 matchs (2 équipes)
  • 5 matchs (1 équipe)

C’est demain matin que Gilles Courteau annoncera le plan officiel de la ligue en vue de son retour. On peut s’attendre à ce que ça ressemble beaucoup à ce qui a été rapporté par Mikaël Lalancette.

En Rafale

Quand on se compare, on se console. Cédric Desruisseaux (Islanders) m’a mentionné au cours du weekend dernier que les joueurs de la OHL et de la WHL sont encore loin d’avoir commencé à jouer, et qu’il s’agit d’une bonne raison d’être humble et reconnaissant malgré les circonstances.

Le début de la saison de la OHL est présentement prévu pour février, tandis que la WHL vise encore le début janvier.

 

PLUS DE NOUVELLES