La COVID-19 risque d’affecter le repêchage amateur à Montréal

Je crois que l’on peut dire adieu à du hockey au Centre Bell d’ici le mois de septembre au plus tôt. Si l’on se fie à ce qui se dit à Chicago et à NYC, il n’y aura pas de matchs devant des partisans avant le mois de mai. La suspension des activités dans la LNH pourrait durer des mois.

1. Si jamais la LNH décide de disputer les matchs de la saison régulière lors de la reprise (si reprise il y a), ceux-ci risquent fort d’être joués devant des gradins vides. Du moins, dans plusieurs villes. Et puisque le Québec vient d’annoncer la fermeture de ses écoles…

2. Si la LNH attend plutôt de pouvoir jouer des matchs devant des fans avant de reprendre ses activités, il y a fort à parier que l’on passera directement aux séries éliminatoires. Soit sous la forme actuelle (quatre rondes de type quatre de sept), soit sous une forme simplifiée (round robin, deux de trois ou trois de cinq).

Et il y a de bonnes chances de voir la saison et les séries tout simplement être annulées…

Espérons que non, mais bon.

Toutes ces spéculations nous amène au repêchage de la LNH prévu les 26 et 27 juin prochain au Centre Bell. Si jamais les activités sont repoussées et que l’on a du hockey jusqu’en juillet, on pourrait donc tenir le repêchage en juillet ou en août…

Et les joueurs autonomes pourraient aussi atteindre leur autonomie en juillet ou en août seulement.

Je présume que le prochain camp d’entraînement serait alors raccourci et/ou que la saison serait lancée un peu plus tard, mais on n’est pas là.

Revenons au repêchage…

Je suis persuadé qu’il y aura un repêchage cette année et qu’il ne sera pas annulé. Cependant, il se peut très bien que ce repêchage ait lieu plus tard qu’en juin, devant des gradins vides au Centre Bell (ce qui serait très désolant étant donné la fort probable sélection d’un joueur québécois au tour premier échelon). Et le Canadien misait fort probablement sur cet événement pour se rapprocher de son public en détenant autant de sélections…

Il se peut aussi que ce repêchage 2020 soit fait à distance, via téléphone ou vidéo. Disons que ça ne donnerait pas un super show de télé, ça!

Quel ordre utilisera-t-on pour les différentes rondes? Fort probablement celui du calendrier actuel inversé, à moins que l’on puisse terminer la saison régulière et les séries éliminatoires…

Et pour la loterie prévue le 9 avril prochain? Elle risque d’être repoussée…

Et je présume que lorsqu’elle aura lieu, elle tiendra compte des positions de chaque équipe en date d’aujourd’hui. Si bien sûr le reste de la saison régulière est annulé.

Le Canadien posséderait donc la 8e meilleure probabilité de remporter la loterie (6 %) et il serait assuré de ne pas repêcher plus haut que le 11e rang en première ronde. Malheureusement, le CH se rapprochait drôlement du top 5…

(Crédit: Tankathon)

Si les activités de la LNH ne reprennent pas, il faudra aussi déterminer si les équipes qui ont dépensé beaucoup pour aller chercher des joueurs de location seront compensées d’une quelconque façon.

Quant aux équipes qui possèdent des choix conditionnels à certaines performances en séries, comment s’y prendra-t-on? Des décisions et des solutions viendront, mais lesquelles?

Plusieurs questions demeurent sans réponse pour l’instant. Espérons que les prochains jours nous éclaireront davantage.

En rafale

– Pauvres partisans des Oilers. Ils attendent ça depuis longtemps.

– On fait tout simplement face à l’inconnu.

– P.K. Subban nous dit de rester en santé. De faire ce qu’on a à faire.

– La MLS travaille déjà sur un nouveau calendrier avec des activités qui reprendraient dans 30 jours.

– Vrai! Le sport est important dans notre société.

PLUS DE NOUVELLES