La concession de Seattle n’est pas épargnée par la COVID-19

La crise de la COVID-19 n’épargne personne. Même la nouvelle concession de Seattle, qui doit toujours faire son entrée dans la LNH en 2021-22 et qui devrait être l’hôte des repêchages d’expansion et amateur en juin 2021 – le repêchage amateur de Montréal étant fort probablement repoussé à 2022 -, en subit les contrecoups actuellement.

Le nom et les couleurs de la 32e équipe de la LNH devaient être divulgués en février dernier. Or, Ron Francis (DG) a confié au cours des dernières heures que l’organisation avait officiellement décidé de repousser ce dévoilement à une date ultérieure inconnue (après la crise).

« Nous savons que bien des gens sont très excités à propos du nom. Nous sommes excités aussi. Nous savons également que plusieurs personnes de notre communauté font face à de gros défis. Nous voulons être respectueux et sensibles et choisir le bon moment pour partager notre nom avec tout le monde. » – Ron Francis

Dévoiler quelque chose d’aussi important pour une concession sportive passerait un peu dans le beurre en plein crise de la COVID-19 (qui n’épargne pas la région de Seattle). De plus, plusieurs partisans potentiels pensent présentement à nourrir leur famille et à payer leur loyer. Ils pourraient très mal prendre la décision de l’équipe de faire business as usual.

Tout indique que le KeyArena, le vieil amphithéâtre de la ville actuellement rénové à des coûts de 900 millions $, ne sera par contre pas prêt à temps pour le repêchage.


On prévoyait sa réouverture en juin 2021, mais cette crise de la COVID-19 pourrait repousser encore un peu plus l’échéancier. Est-ce que les rénovations pourraient être accélérées après la crise?

Ça se peut… mais je crois plutôt que les repêchages maintenant prévus à Seattle pourraient avoir lieu ailleurs qu’à l’aréna. À moins que l’on termine la saison 2020-21 un peu plus tard que prévu et que l’on soit prêt?

Ou encore que Montréal puisse présenter le repêchage en 2021, et non en 2022?

Comme quoi ce coronavirus n’épargne vraiment personne. Pas même les concessions qui n’ont pas encore disputé un seul match…

Ron Francis a aussi avoué  qu’embaucher un entraîneur était une priorité à moyen terme présentement, pas immédiate. Il sera à la recherche d’un bon communicateur qui sait comment connecter avec les athlètes et il ne doute pas qu’il sera en mesure de trouver le parfait candidat en temps et lieu.

En rafale

– Pat Brisson a parlé des conséquences financières de la COVID-19, de son feeling pour la reprise des activités et de la vie post-COVID-19.

– Da Costa devrait rester en Russie.

– Des joueurs qui n’ont jamais été sur le cover d’un jeu NHL.

– La FIFA permettra aux championnats nationaux de compléter leur saison sans trop de contraintes.

– Il peut aussi être doux et gentil.

PLUS DE NOUVELLES