Kraken : les conséquences du choix de Cale Fleury chez le CH

Le Kraken, comme le savez sans aucun doute à ce point-ci de la journée, a sélectionné Cale Fleury, un choix de troisième ronde en 2017, en marge du repêchage d’expansion. Ce sera annoncé ce soir vers 20h dans le cadre d’une émission spéciale.

C’est le scénario qui a été prédit par Sportsnet et c’est aussi ce qui va lui permettre de rejoindre son frère, choisi par le Kraken en provenance des Ducks.

Évidemment, le fait de ne pas voir Carey Price quitter est une grande victoire. Le CH va pouvoir garder son gardien de but, ce qui était le plan de Marc Bergevin dès le début. Il aura eu chaud, mais ça a marché.

Pourquoi ne pas l’avoir choisi? Son historique de blessures doit faire peur, mais une des grosses raisons, c’est le fait que le Kraken mise beaucoup sur la flexibilité de sa masse salariale. Ron Francis ne veut pas être pris à la gorge et a pris les moyens pour que ça n’arrive pas aujourd’hui.

Cela ne fait pas à Seattle l’équipe de l’année pour l’instant, ceci dit…

Mais si on prend le point de vue du Canadien, cela a forcément des conséquences. En voici plusieurs d’entre elles.

1. Si le Kraken ne s’est pas embourbé du salaire de Carey Price, le Canadien ne s’en est pas débarrassé. Marc Bergevin n’aura pas la chance d’investir moins sur ses gardiens.

Si le duo de Price et de Jake Allen est en santé, il a coûté cher, mais sera efficace

2. Parlons-en, justement, de la santé du #31 : si Carey Price devait manquer le début de la saison, qui prendrait sa place? Il faudra une embauche, n’est-ce pas?

Bergevin devra possiblement trouver quelqu’un pour quelques mois (pour épargner Cayden Primeau et le laisser se développer) afin de remplacer Carey Price. Il devra ne pas coûter cher, faire le boulot et être « tassable » facilement si le #31 revient. Petit mandat.

3. Est-ce que Price est piqué dans son orgueil? Je sais que c’est lui qui a proposé de lever sa clause, mais le CH a accepté de le faire ET le Kraken ne l’a pas pris.

Qui sait si le gardien, indépendamment de son désir ou pas de partir à Seattle, n’est pas un brin triste de se voir être rejeté.

4. Oui, le Canadien n’a perdu « que » Cale Fleury, mais cela crée encore plus un manque de droitiers chez les défenseurs sous contrat avec le Canadien.

Avec Fleury parti et Shea Weber sur la liste des blessés, seuls Jeff Petry et Josh Brook (utilisé en attaque à ses heures à Laval) sont des défenseurs droitiers sous contrat avec le CH. Le Kraken n’en a visiblement pas beaucoup plus, mais ça s’explique plus facilement…

Sans dire que Fleury aurait été un sauveur à Montréal, il aurait apporté de la profondeur à Laval. Ça fait donc un gars de plus à aller chercher à droite pour Marc Bergevin.

Le positif (Price qui reste) est encore plus grand que le négatif, mais ce sont des aspects à garder en tête.

En rafale

– Beau défi pour lui, qui semble visiblement être en santé.

– Marc Bergevin savait ce qu’il faisait. [91.9 Sports]

– Belle nouvelle.

– Ah ouais?

– Je l’ai trouvé comique.

PLUS DE NOUVELLES