Kessel pourrait forcer les Penguins à échanger Letang?

Phil Kessel demeure un personnage. Vraiment. Le type de gars qui doit se tenir seul à l’extérieur de la patinoire. Puis cette facette pourrait s’aggraver incessamment. Kessel n’est pas prêt à lever sa clause de non-échange pour n’importe laquelle des équipes. Il a d’ailleurs dit NON au Wild du Minnesota. Semble-t-il qu’il pourrait dire non à d’autres équipes si jamais son patron, Jim Rutherford, concluait une autre entente l’impliquant. Tout indique qu’il amorcera la prochaine saison dans un uniforme des Penguins de Pittsburgh. Donc, si tel est le cas, le DG pourrait sacrifier Kris Letang afin de libérer du salaire.

La décision égocentrique pourrait sortir un gars qui sue dans cet uniforme depuis 13 ans. Un gars qui a gagné trois coupes Stanley avec ses chums Crosby et Malkin. Le pilier et la colonne de la défensive des Pens. Selon l’insider par excellence de la NHL, Darren Dreger, Kris Letang serait fort probablement l’agneau sacrifié si jamais Phil Kessel demeure au sein de l’alignement. On dirait bien que Sidney Crosby demeure le seul monument du club qui ne bougera pas d’un pas.

On jase là, mais comment Kessel pourrait bien se sentir si un vétéran de longue date avec l’équipe, quittait vers un autre domicile?

Letang empoche en moyenne 7.25 millions de dollars par saison et cette entente prendra fin le 1er juillet 2021. Cette année, une fois de plus, il a été l’un des pions les plus importants sur l’échiquier des Penguins de Pittsburgh avec un total de 56 points au compteur, dont 16 buts, en 65 rencontres. Son importance pour cette équipe n’a pas d’équivalent.

Imaginez le scénario : « Kris, on t’échange parce que Phil n’a pas voulu lever sa clause pour le Wild… on doit donc trouver une autre solution pour « dropper » du salaire. Tu comprends? »

Ayoye!

En rafale

– Puis des vétérans, il y en a des solides.

– On ne change pas trop de recette chez les Blues.

– Une belle histoire.

– Quand un athlète n’est pas humain!

– Un petit boulot parfait pour George St-Pierre.

PLUS DE NOUVELLES