Julien BriseBois a déjà imposé à son entraîneur de faire jouer Carey Price

Julien BriseBois, aujourd’hui à la tête du Lightning de Tampa Bay, a connu de belles années dans l’organisation du Canadien. Il était notamment en charge du club-école, les défunts Bulldogs de Hamilton, en tant que DG.

En 2007, BriseBois a hérité de Carey Price. Le gardien, qui venait de connaître une belle saison dans la WHL, est venu finir sa campagne à Hamilton.

Là-bas, Yann Danis jouait déjà. Ceci dit, le projet Price était bien trop important pour que ce ne soit pas la priorité.

C’est la raison pour laquelle BriseBois a, pour une rare fois dans sa carrière, imposé une décision à son entraîneur. Il a annoncé à Don Lever qu’il allait faire jouer Carey Price en fonction d’un plan (établi avec Bob Gainey) très clair. S’il voulait en déroger, le pilote devait appeler BriseBois pour avoir le OK.

C’est ce que BriseBois a raconté aux gars de La Poche Bleue lors de son passage cette semaine.

Le but ici, c’était de donner à Price les outils pour bien se développer.

Évidemment, l’histoire nous apprendra que cela a marché. Les Bulldogs, avec Carey Price devant le filet, ont gagné la Coupe Calder. Carey Price, quant à lui, a joué dans la LNH l’année suivante et est récemment devenu le gardien le plus victorieux de l’histoire de la franchise. Cette année-là, il avait été le joueur le plus utile des séries.

Maxim Lapierre, qui était dans le vestiaire des Bulldogs, en a donc profité pour remercier Price et BriseBois pour sa bague de la Coupe Calder. Avec raison.

Tasser Yann Danis n’avait pas été facile, mais au final, BriseBois ne regrette rien. La bonne décision a été prise.

En rafale

– On lui souhaite.

– Quel retour pour Chucky (dans les circonstances).

– Connor McDavid est encore au sommet.

– C’est gentil, ça.

– Très important dans le monde du sport.

PLUS DE NOUVELLES