Josh Anderson pourrait tirer l’épingle de son jeu en séries

L’arrivée de Josh Anderson chez le Canadien a réveillé tous les adeptes de siestes cet après-midi. Le nom de celui que le Canadien a acquis en retour de Max Domi est sur toutes les lèvres au Québec. Les mécontents nous rappellent la saison de 72 points de Domi en 2018-2019 et le fait qu’Anderson n’a inscrit qu’un but l’an dernier. Les optimistes voient la charpente de six pieds trois pouces et 222 livres du nouveau venu et surtout les 27 buts qu’il a marqués en 2018-2019.

J’aime ajouter qu’Anderson avait passé la majorité de la saison sur un trio complété par Boone Jenner et Nick Foligno cette année-là. Pas exactement les partenaires de choix pour produire offensivement…

Ce qui sera intéressant de suivre, c’est ce qu’il pourrait faire en séries avec Montréal. Parce que oui, selon moi, le Canadien a fait un pas vers les séries éliminatoires de la prochaine saison aujourd’hui. Un gros bonhomme, adepte du jeu physique et bon marqueur comme lui, c’est ce dont le Tricolore avait besoin. Oui, sa production en séries laisse à désirer (seulement trois buts en 21 matchs), mais son apport sera ailleurs.

Anderson vient ajouter énormément de poids à l’attaque du Tricolore, ce qui était un objectif de Marc Bergevin au cours de la saison morte. Il devient automatiquement le deuxième meilleur ailier droit de l’équipe, derrière Brendan Gallagher (pour l’instant). Il aura toutes les occasions du monde de se faire valoir dans le top-6 offensif. On peut déjà l’imaginer aux côtés de Nick Suzuki et Jonathan Drouin. Il créerait (et créera) énormément de temps et d’espace pour ses coéquipiers et c’est la raison pour laquelle je crois que ces trois-là pourraient connaître énormément de succès ensemble.

Les grosses équipes se démarquent en séries. Regardez les Blues de 2019 et les Capitals de 2018. Le Lightning de 2020 ne suivait pas nécessairement cette tendance (quoiqu’ils ont ajouté un peu poids à leur alignement), mais leur équipe était tellement plus talentueuse que les autres que le comparatif et impossible.

En rafale

– Brenden Dillon reste à Washington.

– Le Canadien avait un surplus de choix.

– La saison des Remparts pourrait prendre une tournure malheureuse.

https://twitter.com/TVASports/status/1313593394028044289

– Les Sénateurs dévoilent leur nouvel uniforme.

– Pour les adeptes de choix de 3e tour.

– Martin McGuire commente en prévision du repêchage. [98.5 Sports]

PLUS DE NOUVELLES