Josh Anderson est au coeur d’un passage à vide

Depuis le début de la saison, Josh Anderson a trouvé la manière de se faire aimer des partisans et de ses coéquipiers. Le power foward du CH a répondu aux attentes des amateurs avec des grosses performances et une implication physique intéressante.

Celui qui a impressionné par sa vitesse a cependant ralenti au niveau des performances offensives depuis quelques semaines. Après un fort début, le voilà au coeur d’une séquence plus difficile.

Comme l’a souligné Grant McCagg, à ses 16 derniers matchs, l’attaquant de puissance a seulement deux buts et trois passes au compteur. Il n’a donc même pas un point aux trois matchs.

Il n’est pas le seul à avoir ralenti un brin, mais c’est notable quand même.

Avant cela, en 13 matchs, il avait 11 points, dont neuf buts. Cela lui avait d’ailleurs permis de se classer parmi les bonnes acquisitions à travers la LNH.

Et le CH se disait que Max Domi n’était qu’un mauvais souvenir.

Le problème, en ce moment, c’est que les deux grosses acquisitions offensives du CH ne produisent pas. Avec Tyler Toffoli sur les lignes de côté et Anderson qui ne roule pas à plein régime, le CH a en quelque sorte perdu deux moteurs de son attaque.

Il faut que d’autres joueurs se lèvent. Jesperi Kotkaniemi, qui joue très bien depuis quelques matchs, semble notamment avoir compris le message.

Évidemment, il ne faut pas s’inquiéter de manière démesurée avec ça. Anderson a un vilain milieu de saison qui est pire qu’il en a l’air puisque 16 matchs sur 56 matchs, ça représente une plus grosse fraction que 16 matchs sur 82.

Est-ce qu’il doit recommencer à produire bientôt, question d’aider Nick Suzuki? Oui. Est-ce qu’il le fera? J’ai confiance de le voir remonter… s’il est à 100 % ou relativement en santé.

En rafale

– Les Panthers privés d’Anthony Duclair.

– Horaire : Dominique Ducharme va s’adapter. [RDS]

– Good one.

– Pas étonnant.

– Mauvaise nouvelle à Toronto.

PLUS DE NOUVELLES