Jonathan Toews connaît son pire début de saison en carrière

Pendant que Carey Price effectue encore un superbe boulot pour le Canadien de Montréal, alors qu’il empoche un salaire annuel de 10,5 millions de dollars, il y a un autre joueur qui gagne ce même montant chaque année sans nécessairement respecter les attentes qui sont posées envers lui : Jonathan Toews.

Après avoir connu sa meilleure saison offensive en carrière lors de la dernière campagne (81 points), le capitaine des Blackhawks vit présentement l’enfer en connaissant le pire début de saison de sa carrière professionnelle de 13 ans.

En 11 joutes, Toews a marqué un but et récolté une passe, bon pour seulement deux points. Son seul but n’a même pas été marqué à l’aide de son bâton, puisque la rondelle a rebondi sur sa jambe avant qu’il ne soit crédité de ce filet.

Si nous analysons l’alignement des Blackhawks, on réalise rapidement que neuf autres attaquants ont eu plus de succès que Toews depuis le début de la saison, toujours d’un point de vue offensif. Le vétéran leader a perdu sa touche et on commence à se poser de sérieuses questions, à Chicago.

Bien sûr, l’apport two-way est important. Mais un joueur aussi léthargique qui obtient de grosses minutes à chaque rencontre, ça ne peut pas être bénéfique pour une équipe.

Ajoutez ce problème à la longue liste des Blackhawks, qui doivent également composer avec le mauvais tempérament de Brent Seabrook, qui n’accepte tout simplement pas le fait que son entraîneur prenne la décision de l’envoyer dans les gradins.

Les Hawks s’étaient bien repris l’an dernier, mais la fiche de 3-6-2 qui est présentée en ce moment est loin d’être satisfaisante et les nombreux problèmes internes commencent à être lourds. 

En Rafale

– Blessure chez le Rocket.

– Sven Baertschi a accepté son rôle dans la AHL, mais il se disait un joueur de la LNH.

– Youppi! a fait plaisir à un jeune partisan hier soir.

PLUS DE NOUVELLES