Jonathan Drouin s’est lui-même mis le pied dans les plats

Peut-être que ça devient redondant de jaser de Jonathan Drouin, mais lorsque le matériel se présente à nous sur un plateau d’argent, ça devient impossible de décliner une telle proposition. Il n’est nullement question ici de sortir des sentiers battus et déposer des niaiseries à son sujet. Il est plutôt question de lui-même, qui est sorti devant les médias avec une attitude à revoir. Drouin doit gérer ses émotions le plus possible, même s’il vit des moments ardus. Ce n’est pas aux journalistes de payer pour sa frustration puisqu’eux, ils exécutent tout simplement leur boulot.

Comme l’a indiqué TVA Sports, Drouin a été à pic avec les journaleux. Il s’est donc tiré dans le pied lui-même en « donnant » du matériel gratuitement aux journalistes. Drouin est un petit bonhomme intelligent, donc il est certes conscient que les déclarations qu’il lance font rapidement le tour du Québec.

Voici les citations incendiaires « évacuées » par Jonathan Drouin :

« Là, je suis retourné à gauche, donc on peut arrêter de parler de l’aile droite. »

« La question c’est??? »

« Ça fait 3 ans que je le dis. Je n’ai pas besoin de Marc Bergevin ou de Claude Julien pour me mettre de la pression. Je m’en mets assez moi-même pour performer et c’est à moi de faire ça. »

Une présence brève est remplie de frustration pour Jonathan Drouin, alors qu’il se devait justement d’éviter ce type de scénario (qui alimente les médias). C’est simple, Jo Drouin semble réellement en avoir plein son casque. Il bouille. Il ressent une pression plus puissante que jamais. Puis même si Marc Bergevin a démenti les rumeurs à sujet, je ne peux m’empêcher d’y croire.

Il se doit de redevenir sharp, c’est sa responsabilité. 

En rafale

– Je me demande sincèrement jusqu’à quel point cette stratégie va fonctionner?

– Ken Holland y croit grâce à Connor McDavid.

– Voici les ballottés du jour :

– Ça, c’est vraiment drôle!

– Bryce Harper en a marre des partisans de son ancienne équipe.

PLUS DE NOUVELLES