Jonathan Drouin se démarque dans une catégorie très précise

C’est un Jonathan Drouin méconnaissable qui s’est pointé sur la patinoire lors du premier match de la saison régulière en Caroline. Depuis, il n’a connu que deux matchs où il n’a pas réussi à s’inscrire sur la feuille de pointage.

Jusqu’à maintenant, l’ailier gauche du Canadien a récolté 8 points en 9 matchs, tout en maintenant un différentiel de +2. Outre ses performances offensives très satisfaisantes, Drouin s’implique dans à peu près tous les secteurs du jeu : il ne fait plus d’erreurs en défensive, et on le voit très rarement s’arrêter de patiner – ce qu’il faisait tout le temps l’an dernier.

Mais ce qui est le plus impressionnant dans son cas, c’est qu’il réussit à profiter du temps qu’on lui donne, qui n’est pas exceptionnel. Au fait, et depuis le début de la campagne, aucun joueur qui n’a récolté plus de 10 points cette saison n’a joué moins de 16 minutes par match en moyenne.

Et Drouin, lui, avec sa modeste utilisation de 15:57 par manch, réussit tout de même à être très performant. 

Andre Burakovsky et Nick Schmaltz ont également 8 points, malgré leur temps de jeu assez limité. 

Chez le Canadien, Phillip Danault, Brendan Gallagher, Tomas Tatar, Joel Armia et Max Domi sont plus utilisés que Drouin.

Bref, Jonathan Drouin est excellent en ce début de saison, et les chiffres nous le prouvent !

En rafale

– À lire.

– Situation étrange.

– Très intéressant.

PLUS DE NOUVELLES