Johan Franzen détruit Mike Babcock pour une histoire d’assaut verbal

Ça continue.

Plus tôt aujourd’hui, il a été révélé que Chris Chelios avait raconté une histoire terrible à propos de Mike Babcock. L’ancien défenseur a dénoncé l’entraîneur pour une histoire d’assaut verbal envers l’attaquant Johan Franzen, qui aurait ensuite été plongé dans une dépression nerveuse en raison du traitement de Babcock.

Franzen était alors embêté par des symptômes de commotion cérébrale et par une dépression. Il tentait de garder sa situation discrète puisque l’équipe était en séries éliminatoires… Ken Holland avait toutefois été mis au courant de la situation et a supporté Babcock.

«C’est la pire chose que j’ai vue de toute ma vie.»

– Chris Chelios

Johan Franzen a ensuite confirmé l’histoire et toutes ses composantes.

«J’ai des frissons lorsque j’y pense. C’était contre Nashville en séries. C’était grossier, dégoûtant et choquant.»

– Johan Franzen

Il a également profité de l’occasion pour détruire son ancien d’entraîneur. Il n’a pas pesé ses mots et a complètement ramassé Babcock, même s’il a avoué qu’il était techniquement un bon entraîneur qui formait des équipes dangereuses sur la patinoire.

«Il est un être humain terrible, la pire personne que j’ai rencontrée de ma vie. Un intimidateur qui attaquait tout le monde, ça pouvait être les employés à Detroit, peu importe. Il attaquait les gens parce que ça lui tentait.»

– Johan Franzen

Les entraîneurs n’ont pas terminé d’être ramassés. Ça semble être le début d’une ère de dénonciation importante dans l’histoire de la LNH.

Babcock commence à être hanté par ses actions et on comprend un peu mieux pourquoi ça ne marchait pas, à Toronto.

En Rafale

– Beau geste des Sénateurs.

– Une petite joute amicale.

– Ah…

https://twitter.com/Eags37/status/1201644861943926785

– Bagarre chez les partisans des Islanders. [HF]

– C’est vrai.

PLUS DE NOUVELLES