Joel Edmundson : un contrat de 3 à 5 ans et 4 millions de dollars par saison serait discuté

Il était évident que Marc Bergevin avait commencé à négocier avec sa nouvelle acquisition, Joel Edmundson, mais personne n’avait jusqu’à maintenant mis le doigt sur le montant attendu pour ce premier contrat avec la Sainte-Flanelle.

François Gagnon rapporte que le Canadien et Edmundson discuteraient d’un contrat de 3 à 5 ans qui impliquerait un salaire annuel moyen de 4 millions de dollars par saison. Il vient d’écouler deux ententes d’un an et (environ) 3 millions de dollars. Il avait donc besoin d’une augmentation.

Le montant sera ajusté à la baisse si l’entente est à long terme, et devrait être plus cher s’il ne s’agit que d’une entente de 2 ou 3 ans. 

« Si le contrat s’étend sur cinq ans, le salaire pourrait se rapprocher des 3,5 millions $ annuellement. »

Toujours selon François, l’entente devrait être signée d’ici la fin de la semaine. Il mentionne aussi que l’organisation porte énormément d’espoir en Edmundson, qui serait utilisé à la gauche de Jeff Petry dans l’alignement régulier. C’est donc dire que Ben Chiarot restera visiblement aux côtés de Shea Weber et qu’Alexander Romanov risque de débuter la saison prochaine sur la troisième paire, avec – hum, je ne sais pas. 

Le plan serait donc établi et clair : on veut un gros bonhomme pour épauler Jeff Petry, un défenseur droitier plutôt mobile. On croit l’avoir trouvé, et c’est pourquoi l’état-major veut jeter un bon sac d’argent au colosse de 6 pieds 4.

Est-ce que sa présence sur une deuxième paire est idéale? On peut avoir le débat. Néanmoins, il a eu un rôle important dans la conquête de la Coupe Stanley des Blues (aux côtés de Parayko et Pietrangelo) et il jouait également de très grosses minutes en Caroline. 

On le décrit comme étant allergique aux possessions de rondelle, mais c’est aux côtés d’un homme comme Petry qu’il pourrait briller.

Combien donneriez-vous à Edmundson? Ce qui est négocié, ça vous plaît?

PS : Mon collègue Maxime Truman avait avancé des chiffres et des termes similaires ici-même hier matin. 

En Rafale

– Marc Bergevin indique que Max Domi n’a jamais demandé une transaction au Canadien.

– C’est bien vrai.

– Marc Bergevin a tassé du revers de la main la possibilité de voir Carey Price être non-protégé ou transigné au repêchage d’expansion (Seattle).

PLUS DE NOUVELLES