Joël Bouchard n’a pas peur pour Cole Caufield et son petit gabarit dans la LAH

Cole Caufield est petit. Cela fait en sorte qu’il a souvent été critiqué.

Il faut dire que le CH s’est habilement grossi depuis que Caufield a été repêché. Cela a aidé à éviter quelques critiques, dans les faits.

Le voilà donc arrivé chez les pros. Dans quelques jours à peine, il se joindra au Rocket de Laval afin de faire ses débuts chez les pros.

Le problème? Même s’il a pris du poids, il est encore petit. Et le voilà qui est sur le point de faire le saut dans une ligue (LAH) où ça brasse pas mal.

Quand on y pense, des coups dans la LAH, il y en a. Certains gars doivent jouer de manière assez intense afin de démontrer ce dont ils sont capables de faire. Ils vont donc s’en prendre à des plus petits gars.

Ceci dit, cela n’empêche pas Joël Bouchard de dormir la nuit. Questionné sur le sujet, le pilote du Rocket croit que le jeune homme sera en mesure de bien répondre à la pression physique qui sera appliquée contre lui.

Bouchard croit que c’est le travail de l’entraîneur de s’assurer que le jeune soit prêt à faire face à la musique.

Il y a une adaptation pour les jeunes joueurs, c’est confirmé. La Ligue américaine est une ligue très robuste. Notre rôle est aussi de leur apprendre à se rendre moins vulnérable sur la glace. On leur montre des vidéos. Sans être sur les talons, il y a une façon d’être positionné pour mieux te protéger.

On a vu des joueurs de 6 pieds 4 se faire frapper et être vulnérables. Ça dépend aussi de ta façon de jouer. – Bouchard

Il rappelle aussi que le Rocket est une équipe qui frappe fort. Il a les éléments pour défendre le jeune en cas de besoin.

Rappelons que Cole Caufield sortira de sa quarantaine lundi prochain. Il ne jouera pas dès mardi afin de lui laisser le temps de se délier les jambes, mais devrait commencer plus tôt que tard dans la LAH.

Oui, le Rocket a eu des blessés récemment, mais c’est le lot du hockey. Le risque zéro n’existe pas et le jeune homme le sait.

À lui de faire attention.

En rafale

– Belle entente.

– Un autre espoir sous contrat.

– La COVID-19 s’invite à Sherbrooke.

– Nous n’en saurons pas plus.

– Vraiment?

PLUS DE NOUVELLES