«Jo Drouin, j’te le dis! C’est un petit arrogant!» – Jean Perron

Le cas de Jonathan Drouin enflamme les débats chez les partisans du Canadien. Certains considèrent que Claude Julien gère mal son attaquant le mieux payé et qu’il est en train de gâcher la sauce, alors que d’autres sont d’avis qu’il traîne trop les pieds et qu’il mérite amplement son sort en ce moment.

Mardi dernier, sur les ondes de Radio X 98,1, l’ancien entraîneur Jean Perron a été appelé à commenter la situation et il a tenu plusieurs propos très intéressants.

D’entrée de jeu, il a rapidement admis ne pas aimer la bisbille qu’il y a entre le #92 et son entraîneur. Il n’a pas apprécié quand Claude Julien a pointé du doigt son joueur sur la place publique.

«Ça m’a fait penser à Michel Therrien qui avait planté son meilleur défenseur, PK Subban, sur la place publique, l’avoir accusé d’avoir fait perdre deux matchs. Penses-y, c’est le même stratagème! L’entraîneur ne va jamais gagner sur le meilleur joueur, même si Bergevin décide d’envoyer Drouin ailleurs dans la LNH. Éventuellement, le coach va finir par payer le prix pour ça!»

Perron a aussi ajouté son grain de sel sur le #92 et ses déclarations.

«Jo Drouin, j’te le dis! C’est un petit arrogant!»

Ensuite, il a poursuivi en ajoutant que le jeune homme aurait vraiment avantage à garder ses commentaires pour lui, d’aller régler ce qu’il a à régler avec Claude Julien et ensuite, de faire plus marcher les bottines que les babines.

Du même souffle, il a ajouté que son capitaine pourrait le prendre à part pour le conseiller d’avoir un peu plus la langue de bois et l’aider à garder le focus sur le travail qu’il doit faire.


La langue de bois serait une bonne chose à avoir dans le cas de Drouin. (Crédit: TSN (capture d’écran))

Comment ne pas être en harmonie avec les propos de Jean Perron?

Jusqu’à ce que Drouin ne tombe dans sa mauvaise léthargie, pratiquement tout le monde l’encensait pour sa belle saison. Le #92 jouait avec confiance et pour retrouver cet état d’esprit et contribuer comme il en est capable, il doit prendre un peu de maturité et se retrousser les manches.

Mais pour cela, l’entraîneur a aussi son rôle et il se doit d’agir avec doigté.

Bref, depuis que cette entrevue a été faite, Drouin a eu une rencontre avec Claude Julien et, petit à petit, la bisbille semble s’estomper.

Tout le monde a intérêt à ce que cette histoire se règle positivement, et ce, très bientôt. Il faut que ce dossier cesse d’alimenter les conversations.

En rafale

– Dustin Byfuglien pourrait revenir au jeu demain soir face au Canadien.

– Le top-4 demeurerait le même, mais Quinn Hughes grimperait de quelques rangs… et Alexander Romanov aussi!

– Les Flames ont eu leur part d’ennuis depuis un mois.

– Wow!

PLUS DE NOUVELLES