Jesse Ylonen a maintenant plus de chances de percer l’alignement du Canadien

Depuis maintenant 11 jours, l’actualité est envahie par la COVID-19. Il est difficile d’avoir du contenu hockey qui nous détache de ce phénomène. Eric Engels (Sportsnet) a réussi à le faire grâce à un texte très intéressant qui part d’une pensée à propos de Jesse Ylonen et Cole Caufield.

Car en théorie, Caufield devait prendre une place dans l’alignement du Canadien dès l’an prochain, avant qu’on ne décide qu’il est mieux pour lui de rester dans la NCAA. Dans les projections d’alignement, on l’incluait souvent.

Son retour avec les Badgers du Wisconsin est une bonne nouvelle pour le Finlandais Jesse Ylonen, qui a vu une porte s’ouvrir devant ses yeux.

Sans la compétition de Cole Caufield au prochain camp d’entraînement, Ylonen pourrait vraiment avoir une chance de percer l’alignement partant du Canadien dès 2020-2021. Ça ne veut pas dire que ça va arriver, mais l’espoir pourrait faire ses preuves – ce qui aurait été plus difficile si le petit marqueur américain s’était pointé le bout du nez à Montréal à l’automne prochain.

Maintenant, parlons du réalisme de cette théorie. Comme le dit Eric Engels, le jeune homme de 20 ans ne pèse que 172 livres pour une taille de 6 pieds 1. Il devra gagner de la masse, c’est clair. Si seulement il avait pu disputer quelques matchs avec le Rocket de Laval, on aurait pu voir de quel bois il se chauffe en Amérique du Nord.

Considérez toutefois ceci. Lorsque son compatriote Artturi Lehkonen a fait le saut avec le Canadien, il avait 21 ans et venait d’inscrire 33 points en 49 matchs dans la SHL. Jesse Ylonen (21 ans en octobre) a cumulé 22 points en 53 matchs dans la Liiga, cette année.

Lehkonen avait marqué 18 buts à sa saison recrue, rajoutant 10 passes pour 28 points en 73 matchs. 

Bref. Un camp d’entraînement peut changer beaucoup de choses et on n’écarte pas un saut dans la LNH en 2020. Mais il a encore beaucoup de travail et des preuves à faire avant d’obtenir sa chance.

D’ici là, il devrait jouer à Laval.

En Rafale

– Le Madison Square Garden ne servira pas d’hôpital temporaire.

– C’est bien, ça.

– Un camp d’entraînement en avril? C’est possible!

– Keith Kinkaid a encore ramassé un internaute.

PLUS DE NOUVELLES