Jesse Puljujarvi s’attire des éloges en Europe

Les attentes étaient très élevées envers le Finlandais Jesse Puljujarvi lorsque les Oilers d’Edmonton ont fait de lui le quatrième choix au total du repêchage 2016 de la LNH. La jeune sensation n’a jamais su faire sa place dans la LNH et une dispute avec son équipe l’a poussé à retourner en Europe avant la saison 2019-2020.

Puljujarvi a bien fait l’an dernier avec Karpat, son club finlandais, accumulant 53 points, dont 24 buts, en 56 rencontres. Oui, il a fait la paix avec les Oilers durant la saison morte et sera de retour en Amérique du Nord lorsque la LNH sera relancée, mais en attendant, il poursuit son bon travail de l’autre côté de l’Atlantique.

En entrevue avec Sportsnet, un coéquipier de Puljujarvi avec Karpat, Cody Kunyk, a eu de bons mots pour celui qui prépare son grand retour dans la meilleure ligue au monde.

Il assure que le jeune de 22 ans travaille constamment afin d’atteindre son but. Il souligne que les entraîneurs sont très durs envers lui afin de l’aider à se dépasser et à atteindre ses objectifs. Questionné à savoir s’il s’agit de la dernière chance de Puljujarvi de se faire valoir dans la LNH, Kunyk répond à la négative. Il est persuadé que le Finlandais réussira à se faire un place cette fois-ci. Chose certaine, selon lui, jouer avec le jeune était une expérience « incroyable ».

Ça vaut ce que ça vaut. Entendons-nous, des histoires de joueurs « métamorphosés » après un séjour en Europe, on en a entendu plusieurs. La plupart du temps, ça se termine par un retour, cette fois par allée simple, sur le Vieux Continent.

Faut-il s’emporter avec le cas de Puljujarvi? Gardons-nous une gêne. Si son éclosion devait cependant venir, ce serait une véritable bénédiction pour l’organisation des Oilers, qui pourrait profiter d’un peu d’aide à l’aile.

En rafale

– À défaut d’avoir été repêché mercredi…

– Il souhaite demeurer à la retraite.

– Pour les nombreux partisans de Braden Holtby qui étaient inquiets…

– Bien joué par le premier choix du CH en 2019.

– L’Impact sauvé par son gardien en début de match.

PLUS DE NOUVELLES