Jesse Puljujarvi est en plein le genre de « risques » qu’aime prendre Marc Bergevin

Plusieurs jeunes joueurs qui viennent de compléter la dernière année de leur contrat d’entrée font l’objet de rumeurs ou de spéculations d’offres hostiles…

Mais ce n’est pas le cas de Jesse Puljujarvi. Le premier choix des Oilers (quatrième au total en 2016) vient de récolter 9 points en 46 matchs à Edmonton. Il a aussi été inscrire 4 points en 4 rencontres dans la Ligue Américaine…

Pourtant, Jesse Puljujarvi ne devrait-il pas être un candidat de choix pour une offre hostile? Marc Bergevin ne devrait-il pas tenter d’attirer l’attaquant des Oilers à Montréal cet été?

Puljujarvi est un ailier droit de 6’4. Il pèse plus de 200 livres et n’a que 21 ans. Il vient de célébrer son anniversaire…

Il est rempli de talent et il possède la double citoyenneté finlandaise/suédoise. Il a toutefois été développé par le système finlandais, un système qu’adore la direction du Canadien.

Par contre, il semble incapable de trouver sa niche en Alberta.

Marc Bergevin pourrait déposer une offre hostile d’environ 2,5 – 3 millions $ pour deux ans à Puljujarvi. Si ce dernier venait à l’accepter, les Oilers devraient décider d’égaler l’offre ou non. S’ils acceptaient de laisser partir Puljujarvi, Bergevin obtiendrait un ancien haut choix overall en retour d’un choix de deuxième ronde seulement. C’est son genre de transaction, non?

Mais…

Puljujarvi n’a récolté que 9 points avec les Oilers la saison dernière, affichant un différentiel de moins-14.

Je crois que Ken Holland et Dave Tippett voudront voir de leurs propres yeux ce que l’attaquant finlandais est capable de faire. Surtout que Puljujarvi n’a pas accès à l’arbitrage…

Marc Bergevin risquerait-il de perdre le respect de ses homologues pour Mitch Marner Jesse Puljujarvi?

Et Nail Yakupov ne valait même pas un choix de deuxième ronde trois ans après son repêchage. Qui nous dit que Puljujarvi le vaut?

Pourquoi ne pas tenter de ficeler une transaction avec les Oilers à la place? Non?

Si ça ne vient pas avec le contrat de Milan Lucic, la solution est peut-être là pour le Canadien…

À noter que Puljujarvi touchait un salaire de 925 000 $ la saison dernière… Avec des bonis à la performance possibles de 2,5 millions $. Son offre qualificative ne sera que de 874 125 $ cet été… à deux volets!

En rafale

– Andrew Shaw aime ça, l’eau de coco!

– Petite signature à Pittsburgh.

– L’Impact aura du renfort durant la Gold Cup. #Piette #BraultGuillard

– Piatti : Ça risque davantage d’être trois mois, et non deux. Et ce, même s’il n’a pas eu à passer sous le bistouri.

– Le jeune défenseur central de 19 ans, développé par Chomedey et ensuite, l’Impact, a signé un contrat avec l’équipe première.

– Il y avait (encore) plusieurs absents à l’entraînement.

PLUS DE NOUVELLES