Jesperi Kotkaniemi a critiqué son rôle et par la bande le système du Canadien

Jesperi Kotkaniemi a été retranché par le Canadien samedi matin. La raison? Kinkaid Kotkaniemi doit retrouver sa confiance et le coach est prêt à tout faire pour gagner.

Samedi, le Rocket s’est incliné devant ses partisans par la marque de 5 à 4 (en prolongation). Les parents de Kotkaniemi et son grand-père avaient pris l’avion de la Finlande pour voir Kotkaniemi en personne. Son grand-père, 73 ans, n’avait pas volé depuis 15 ans. Il a peur des avions.

Ils croyaient tous voir le jeune Kotkaniemi en action au Centre Bell…

C’est plutôt à Laval qu’ils ont été encourager le jeune homme.

Après le match vendredi, KK a confié qu’il s’agissait de son match le plus plaisant de la saison.

Un match disputé dans la Ligue américaine… une défaite… pourtant, KK avait le sourire aux lèvres. Il avait joué… et il avait tenu un rôle important. Il venait d’obtenir son premier point depuis longtemps.

On a été plusieurs à se dire que finalement, le kid comprenait que c’était mieux pour lui d’être à Laval et que tout le monde y gagnait.

Le principal intéressé a avoué aux journalistes présents à Laval hier qu’il a vécu beaucoup de frustration durant ses dernières semaines à Montréal.

« Frustrant est le bon mot. Les choses n’allaient pas très bien récemment et je ne jouais pas beaucoup. C’est un nouveau départ ici et j’espère que j’aurai plus de temps de glace pour me permettre d’avoir du succès. Je faisais ce que je pouvais avec des minutes de troisième trio et en lançant la rondelle dans le coin pour aller la chercher […] Les systèmes de jeu ici sont clairs. Tout le monde sait quel est son travail ici, j’aime ça » – Jesperi Kotkaniemi

Dans la première partie de sa réponse, on ne peut que le comprendre…

Mais est-il allé trop loin dans sa critique du système et des consignes de Claude Julien?

Ça me rappelle un certain Max Pacioretty, qui avait été virulent à l’endroit du Canadien après une rétrogradation à Hamilton. Il avait indiqué qu’il ne souhaitait pas être rappelé avant de pouvoir se faire offrir un vrai rôle important avec le grand club.

Sincèrement, j’ai vraiment l’impression que Kotkaniemi est à Laval pour plus que deux trois matchs. Et c’est correct. Il aurait dû y être depuis longtemps déjà. Il n’a que 19 ans!

Joël Bouchard a tenu à mentionner que Kotkaniemi avait une attitude et un effort irréprochables depuis son arrivée à Laval… ajoutant par contre qu’il devra changer plusieurs petites choses de son jeu sur la patinoire.

« Il y a cinq clips que je lui ai montrés et s’il fait ça dans la Ligue nationale, il ne se rend pas au cinquième. Il finit au troisième. Pas parce que c’est un mauvais joueur de hockey, mais il ne peut pas se permettre ça dans du hockey de haut calibre. » – Joël Bouchard

Si Kotkaniemi accepte d’écouter et de suivre Joël Bouchard, son séjour à Laval fera de lui un meilleur joueur de hockey à long terme.

Et il semble être prêt à apprendre à Laval! Tant mieux!

Rappelons que Kotkaniemi touche environ 400 $ par jour à Laval alors qu’à Montréal, c’était plutôt 5000 $… plus les potentiels bonis à la performance.

En rafale

– Kotkaniemi doit oublier les attentes à son endroit de même que les joueurs qui ont été sélectionnés avant lui.

– Envoyer KK à Laval était la bonne décision.

– La majorité des partisans souhaitent voir Kovalchuk rester à Montréal.

– Les habiletés particulières de Nick Suzuki font en sorte qu’il a dépassé Jesperi Kotkaniemi dans le depth chart de l’organisation.

– Nico Hischier pourrait rater le match face au Canadien ce soir. Le CH saura-t-il en profiter?

– Le Rocket se cherche des employés.

PLUS DE NOUVELLES