Jeff Skinner demanderait 9M$ par année aux Sabres de Buffalo

Les Sabres de Buffalo sont méconnaissables, cette année. Il faut dire que Jason Botterill a effectué quelques bonnes transactions (en plus d’avoir la chance de repêcher Rasmus Dahlin) depuis son entrée en poste, il y a deux saisons.

Les hommes de Phil Housley sont sur une séquence de 5 victoires de suite, qui leur a permis de prendre fin seul le 3e rang dans l’Atlantique, grâce à une fiche de 12-6-2 et une récolte de 26 points.

Ceci étant dit, l’acquisition de Jeff Skinner a tout changé, pour les Sabres. Ce dernier a 14 buts et 7 passes pour 21 points en 20 matchs. Son différentiel de +13 est le meilleur de l’équipe.

La chimie qu’il possède avec Jack Eichel est extraordinaire. 

Agent libre sans restriction à la fin de l’année, il faut dire qu’il a bien choisi sa saison pour exploser offensivement. Jeff Skinner a un impact sur la masse salariale de 5,75M$, et un salaire de 6M$, cette saison.

Avec la campagne qu’il connaît, il semble évident que Skinner se verra octroyer un nouveau contrat assez lucratif.

Selon ce qui se trame du côté de Buffalo, les demandes contractuelles de Jeff Skinner seraient de 8 ans aux alentours de 9 à 9.5M$ par saison.

C’est beaucoup…

On devrait s’attendre cependant à ce que les deux partis se mettent d’accord sur un montant de 8.5 à 9M$ par saison.

Quoi qu’il en soit, ces réclamations restent assez excessives. Skinner n’a jamais amassé plus de 63 points (en une saison) en carrière. L’année dernière, il n’a amassé que 49 points en 82 matchs.

Ce changement d’air lui a évidemment fait du bien. Il joue le meilleur hockey de sa carrière, lui qui se dirige vers une saison de 86 points. 

L’avantage, c’est que Skinner a le gros bout du bâton, dans cette histoire : si les Sabres ne lui donnent pas ce qu’il veut, il ne fait aucun doute qu’une autre équipe le fera…

Par contre, les Sabres auront vraisemblablement assez de place sous le plafond, l’été prochain, pour satisfaire les souhaits de Skinner.

Il reste évidemment beaucoup de temps et les choses peuvent rapidement changer.

Bref, c’est une histoire à suivre, comme dirait l’autre…

En rafale

– Très bon, même !

– Il est en feu, lui.

– Rappel : La formation des Capitals ce soir.

– Intéressant.

PLUS DE NOUVELLES