Jeff Petry pourrait/devrait signer un nouveau contrat avant la prochaine saison

Jeff Petry a été notre héros samedi soir. But en prolongation… 30:56 d’utilisation… six mises en échec… plus-2

Bref, il a été magnifique.

Qui est le vrai défenseur #1 entre Shea Weber et lui? Sincèrement, on s’en fiche un peu.

À Boston, ils utilisent Zdeno Chara sur la première paire et Torey Krug sur la deuxième. Ça ressemble à Weber et Petry ça, non? Et offensivement, tous s’entendent pour dire que Krug est un meilleur défenseur que Chara (en 2020).

Le problème avec Petry, c’est qu’il disputera la saison prochaine la dernière année de son contrat de six ans signé en 2015. Il touchera 4 millions $ et comptera pour 5.5 millions $ sur la masse salariale de l’équipe. Il sera admissible à l’autonomie complète par la suite.

Avec le plafond salarial qui devrait demeurer stable durant quelques années, Marc Bergevin devra faire des choix.

Donnera-t-il le magot à Max Domi durant l’entre-saison? J’ai comme l’impression qu’en ce moment, on est en train de faire comprendre à Domi qu’il ne vaut pas 8 millions $ par saison (quatrième trio).

Et l’an prochain, Bergevin devra choisir entre Danault, Gallagher, Tatar, Armia et Petry, tous UFA en devenir. Sans compter Kotkaniemi sera admissible à l’automne avec restriction.

Il n’y aura pas de l’argent pour tout le monde.

Les DG de les LNH peuvent discuter avec leurs agents libres potentiels 2021 depuis quelques semaines.

Pierre LeBrun a toutefois confié qu’il n’y avait pas eu de discussion entre Marc Bergevin et l’agent de Jeff Petry (Newport Sports) encore. Le plan des deux parties est d’attendre à l’entre-saison pour bien évaluer la situation (complexe, on s’entend).

Mais là où ça devient intéressant, c’est quand LeBrun a indiqué que selon lui, Jeff Petry entamera la prochaine saison régulière avec un nouveau contrat en poche (qui ne sera toutefois valide qu’en 2021-22).

Petry aura 34 ans ou presque lorsqu’il entamera son nouveau contrat.

Combien d’années et surtout, quel salaire peut-il espérer obtenir s’il accepte de demeurer à Montréal?

On oublie les contrats de 5 ou 6 ans, right?

3 ans à 7 millions $ par saison?

4 ans à 6,5 millions $?

Votre hypothèse est aussi bonne que la mienne… mais n’oubliez pas que la chute des revenus en lien avec la pandémie pourrait faire baisser la valeur des prochains contrats octroyés par les DG de la ligue.

Et bien sûr, tout ça, c’est si le guess de Pierre LeBrun est bon.

À noter que Petry a récolté 40 points ou plus lors de ses trois dernières campagnes à Montréal, ce qu’il n’avait jamais atteint avant. Marc Bergevin a décidé de ne pas l’échanger en février dernier car il le voit dans ses plans à moyen/long terme.

Par contre, est-ce que le CH fait bien de miser sur Petry, Weber et Price, trois vétérans?

Puisque personne n’est prête à chausser leurs souliers patins encore, il n’a pas vraiment le choix.

À moyen terme, le top quatre à Montréal risque donc d’être composé de Weber, Petry, Chiarot et Romanov.

Reste à voir s’il restera de l’argent pour Danault, Gallagher, Tatar et Armia aussi…

En rafale

– Jack Johnson et Matt Murray seront-ils de la rencontre de ce soir?

– Grosse journée dans la LNH!

– Carey Price n’a pas la tranquillité qu’il aime tant dans la bulle. Surtout pas devant son filet face aux Penguins!

– Est-ce que les partisans du CH à Québec se sentent plus en sécurité que ceux de Montréal? #COVID19

– Mark Scheifele et Patrik Laine ne seraient pas blessés sérieusement. Par contre, ils pourraient rater le match #2.

PLUS DE NOUVELLES