Jeff Petry est le défenseur numéro un sur le marché

Selon ce qui circule, Carey Price, Shea Weber, Jeff Petry et Tomas Tatar ne devraient pas bouger de Montréal d’ici le 24 février. Plusieurs spécialistes suggèrent de transiger Petry et Tatar afin de profiter de leur valeur, qui est somme toute très élevée en ce moment. Toutefois, Marc Bergevin ne semble aucunement de cet avis puisqu’il souhaite conserver son noyau de vétérans pour accéder aux séries en 2021. C’est ça, le plan. Du moins, ça semble être ça le plan. Bref, aussitôt que je vois un article qui porte le titre suivant : Petry est «le défenseur no 1 sur le marché», je me questionne un brin.

Il n’y a rien de faux dans ce dialogue de Pierre LeBrun, mais vous devez comprendre que les directeurs généraux adverses le voient comme défenseur numéro un potentiellement accessible sur le marché. Donc, ce n’est pas Marc Bergevin qui l’a mis devant la vitrine, mais plutôt certains de ses homologues qui bavent de le voir apparaître dans cette grande « vitre ».

«On adore Jeff Petry sur le marché. Vraiment, sur le marché, Jeff Petry c’est probablement le défenseur numéro un.» – Lebrun

L’insider de TSN a rapidement précisé que Marc Bergevin et le Canadien de Montréal ne souhaitaient réellement pas l’échanger. C’est clair, Petry sera toujours dans un uniforme bleu-blanc-rouge après le 24 février.

«Le Canadien ne veut vraiment pas l’échanger.» – LeBrun

Mais la seule chose qui pourrait shaker Bergevin, c’est une offre très agressive d’un confrère puisque le marché des défenseurs n’est pas très relevé encore une fois. Les équipes aspirantes pourraient y aller all-in de sorte que Berg n’aurait pas le choix. On doit avouer qu’un défenseur de cette trempe, Petry a jusqu’ici 33 points en 54 joutes, incluant une moyenne de temps de glace de 23 minutes 20, ne coûte pas si cher que ça. On parle d’un salaire moyen de 5,5 millions de dollars valides jusqu’en juillet 2021. C’est clair qu’un hurluberlu sera prêt à déposer une offre monstrueuse.

Ma prédiction au sujet de Petry : il sera de retour avec l’équipe lors de la saison 2020-21.

En rafale

– Joël Bouchard est un homme passionné.

– Comment être l’un des meilleurs au monde? Le travail!

– David Quinn n’a pas mâché ses mots.

– Nancy Audet est incroyable pour ce type d’entrevue.

– Quelle idée géniale.

PLUS DE NOUVELLES