Jean-Jacques Daigneault n’est pas Ducharme, Veilleux ou Tourigny

Parlons Juniors un brin. Les Mooseheads d’Halifax demeurent l’une des grandes formations du circuit Courteau, qui trouve toujours un moyen de compétitionner et de figurer parmi les meilleures équipes de la LHJMQ. Plusieurs joueurs de haut calibre sont passés par cette organisation pour se développer, dont Nathan MacKinnon, Jonathan Drouin, Nikolaj Ehlers, Nico Hischier et Timo Meier.

Ajoutons à cela les entraîneurs de renom qui ont guidé cette formation lors des dernières années. Un poste certes instable depuis le départ de Dominique Ducharme, mais se sont toujours de grands entraîneurs qui y sont passés. Outre Ducharme, il y a eu André Tourigny et Éric Veilleux. Pas plus tard que le printemps dernier, l’équipe guidée par Veilleux a bien fait lors de la Coupe Memorial, s’inclinant contre des Huskies de Rouyn-Noranda tout simplement trop fort.

À la suite de cette campagne, Veilleux a quitté. L’entraîneur a décidé de rejoindre Benoît Groulx et Gilles Bouchard chez le Crunch de Syracuse… donc Bobby Smith et Cam Russell se sont tournés vers Jean-Jacques Daigneault pour prendre le rôle de pilote en chef. J.J. Daigneault et Smith ont évolué ensemble chez le Canadien au début des années ’90, donc ils se connaissent somme toute assez bien.

Il fait du bon boulot, mais…
(Crédit: Capture d’écran YouTube)

Cela dit, comment se comportent les Mooseheads cette année avec Daigneault derrière le banc? Soso, pour emprunter l’une de mes expressions québécoises favorites. Ils n’ont que huit gains en 18 rencontres, bons pour le 8e rang de l’Association de l’Est. Parmi ce groupe de joueurs, on retrouve Benoît-Olivier Groulx, Raphaël Lavoie, Jared McIsaac, Justin Barron, Alexis Gravel et Zack Jones. Il manque peut-être un peu de profondeur, mais l’équipe est meilleure que ce qu’elle démontre en ce moment.

Quoique cette Association est très relevée, ce qui rend la tâche encore plus ardue pour les équipes qui s’y retrouvent, aussi bonne soit-elle. Bref, certains critiquent le manque de « pogne » de Daigneault, mais les joueurs confirment qu’ils doivent simplement s’adapter à un nouveau système et que le meilleur est à venir pour eux. Néanmoins, l’équipe devrait se retrouver du côté des vendeurs aux Fêtes… on pensera au futur et Daigneault aura la chance de démontrer son savoir-faire pour développer de la jeunesse. Jusqu’ici, j’ai récolté de très bons commentaires au sujet de Daigneault. 

En rafale

– La soirée Hommage aux militaires aura lieu le 9 novembre, donc demain.

– Brian Burke n’a jamais eu la langue dans sa poche.

– Quand tu as un DG comme Stan Bowman, ça donne du gros n’importe quoi…

– Nic Petan et les autres n’ont pas été réclamés.

– Une blessure plus sérieuse que prévu pour Kris Letang.

PLUS DE NOUVELLES