Il y aura six matchs par jour cet été (à des heures inhabituelles)

Dès le début du mois d’août, le hockey de la LNH devrait se remettre en branle. Il s’agira d’un défi au niveau de la logistique puisque, dans chaque bulle, il y aura du monde à la messe.

Prenons l’exemple de Toronto, là où joueront les clubs de l’Est. Boston, Tampa Bay, Washington et Philadelphie, qui sont les quatre meilleures têtes de série de l’Est, joueront six matchs au total (chaque équipe s’affrontera une fois). Puis, il y aura des duels entre les Penguins et le CH, les Hurricanes et les Rangers, les Islanders et les Panthers et, finalement, entre les Leafs et les Jackets.

Et pour tout ce beau monde-là, il n’y aura qu’une glace. Les installations devront aussi être désinfectées vigoureusement entre les joutes. Les clubs devront jouer sur une base régulière parce qu’ils ne veulent pas passer des mois enfermés. Il faut trouver des moments pour les téléviser… tout en se synchronisant avec les matchs qui auront lieu à Edmonton, qui a deux heures de décalage.

Et est-ce que j’ai mentionné que les matchs pouvaient s’étirer en raison des interminables prolongations?

Bref, rien de trop simple.

Finalement, la LNH est arrivée avec un plan qui, sans être idéal, est bien dans les circonstances.

Selon ce que rapporte Bob McKenzie das le segment Insider Trading, il y aura des matchs à midi, à 16 heures et à 20 heures, heure locale, dans chaque bulle. Les matchs de l’Ouest seront donc diffusés à 14h, 18h et 22h, heure du Québec.

Avec deux heures d’écart, il y aura souvent deux matchs en même temps. Il y aura des choix à faire.

En théorie, un match dure un peu moins de trois heures (le Canadien finissait souvent vers 21h 50 lors des matchs de 19 heures). Ceci dit, cela ne tient pas compte de la pratique d’avant-match, d’une éventuelle prolongation ou du temps pour désinfecter les lieux en temps de pandémie.

Cela fait en sorte que les horaires pourraient parfois être serrés un brin. Pour essayer de contrer le tout, il faut s’attendre à voir les quatre têtes de séries jouer leurs matchs à 16 heures. Ainsi, parce que ces derniers joueront avec la fusillade, les chances de débordement en vue des matchs du soir sont minces.

Résultat? Le CH jouera soit à midi, soit à 20 heures contre les Penguins.

Comme le rapporte le site 25 Stanley, il faut s’attendre à ce que le CH soit à 20 heures le plus souvent possible. C’est un brin plus vendeur que Islanders c. Panthers, disons.

Toujours selon l’informateur de TSN, attendons-nous à voir les équipes jouer deux matchs aux trois jours. Parce que le facteur du voyagement n’est pas présent lors de ce tournoi, que les gars sont reposés et qu’ils n’ont rien d’autre à faire, tout le monde peut se le permettre.

Pas de matchs à 19 heures comme on en a l’habitude, donc. Ça fera bizarre un brin.

Évidemment, il y aura des ajustements à faire pour toutes les raisons nommées ci-haut (et parce que des clubs seront éliminés). Les délais seront vraiment à surveiller pour la ronde de qualification et pour le premier tour, où il y aura encore bien des équipes en vie.

En rafale

– Il n’est pas revenu pour ne pas jouer, lui.

– Il a signé son contrat de plus de 200 millions de dollars une semaine avant la pandémie.

– Ça ne va pas bien dans la MLS…

– Jonathan David s’en va à Lille.

– Des dépassements de coûts? Quelle surprise.

PLUS DE NOUVELLES