Il y a peut-être un petit différend entre Bergevin et Julien

Semblera-t-il qu’il y ait un « clash » entre Claude Julien et Marc Bergevin, selon une discussion qui a eu lieu entre Yvon Pedneault et Jean-Charles Lajoie, via le show de JiC hier. On parle évidemment d’une possible discorde entre les deux hommes, qui ne partagent peut-être pas la même vision au sujet de certains dossiers, particulièrement les espoirs qui se retrouvent actuellement avec le Canadien de Montréal.

Bref, lors du segment où Pedneault apparaît, «Le Temple de la renommée», les deux hommes croient que le pilote et son patron ne sont pas sur la même page concernant le développement (ou l’utilisation) des jeunots (Ryan Poehling, Nick Suzuki, Jesperi Kotkaniemi et Cale Fleury). Voici les propos qu’a livrés JiC à ce sujet, qui ne sortent pas du champ gauche :

«J’ai l’impression que Bergevin veut garder Poehling, Suzuki, Kotkaniemi et Fleury à Montréal, mais que Julien trouve qu’il y en a au moins un de trop. J’ai l’impression qu’il y a un « clash » entre les deux hommes actuellement. Dans son argumentaire, Claude doit dire : s’ils ne jouent pas souvent, ça sert à quoi de les garder ici? On ne serait pas mieux de les développer à Laval? C’est un argument qui se défend. On voit le « clash » de culture entre Julien et Bergevin.» – Lajoie

Le vétéran Pedneault était évidemment en pleine harmonie avec monsieur Lajoie, en indiquant que Bergevin considérait avoir la « structure » nécessaire pour que les quatre jeunes joueurs se retrouvent tous avec le club. Dans le cas de Claude Julien, il doit certes évoquer qu’au moins l’un d’eux devrait retourner à Laval poursuivre son développement. Combien de fois a-t-on entendu que Claude Julien n’était pas un fervent des jeunes? Trop souvent.

Julien ne déteste pas les jeunes, loin de là, mais pour conserver son poste, il se doit de gagner et c’est fort probablement le discours qu’il tient lorsqu’il dialogue avec Marc Bergevin. Si le Canadien n’accède pas à la danse du printemps en 2020, Julien pourrait se retrouver au chômage vite fait. Le Canadien de Montréal ne doit pas priver ses amateurs des éliminatoires pour une troisième saison consécutive. Imaginez si une telle scène se produit… Chow, bye, Claude. Allo, Joël!

En rafale

– Ben Chiarot admire son capitaine, Shea Weber.

– Le Snake, un roi pour évaluer le talent, a encensé Cayden Primeau en long et en large.

– Arsen Khisamutdinov, un choix de 6e ronde du Canadien de Montréal en 2019, vient d’offrir la meilleure performance de sa saison jusqu’ici.

– Micheal Hutchinson n’a évidemment pas été réclamé au ballottage.

Kossé ça?

PLUS DE NOUVELLES