Il n’y a pas juste Alexis Lafrenière dans le circuit Courteau

C’est écrit dans le ciel, Alexis Lafrenière devrait être le tout premier joueur à piétiner la scène montréalaise, lors du prochain encan amateur. À moins qu’un joueur singulier comme Quinton Byfield progresse suffisamment pour devenir le candidat de premier choix. Cela dit, hormis Lafrenière, d’autres joueurs québécois sont et seront à surveiller lors de la prochaine campagne à travers le circuit Courteau. Pour ma part, j’observerai attentivement Hendrix Lapierre et Théo Rochette puisqu’eux aussi sont des Québécois électrisants qui entendront leur nom en juin prochain.

Les deux jeunes joueurs évoluent au sein des Saguenéens de Chicoutimi, donc cette formation se doit d’être scruté à la loupe. Dans le cas de Lapierre, il a été sans aucun doute l’une des armes principales lors du Tournoi Hlinka-Gretzky, il y a quelques semaines. Pendant ces quelques-jours au sein des attaquants de moins de 18 ans, il a récolté un total de 11 points, dont 8 mentions d’aide, en seulement 5 joutes.

Son sens du jeu, son flair aussi développé qu’un chien « policier », son tir vif et précis font de lui un premier de classe qui pourrait certes se hisser parmi les 10 premiers espoirs sélectionnés l’été prochain. Son coéquipier, Théo Rochette, n’a pas un physique imposant, mais son talent de passeur nettement au dessus de la moyenne éblouit la galerie à toutes les joutes de son club. Les décisions que Rochette prend son prises avant même qu’il se présente sur la surface glacée. C’est une expression pour indiquer qu’il ne perd aucun moment et repère ses coéquipiers comme un chat repère sa proie.

Comme Vincent Duquette le rapporte : « La Ligue nationale de hockey a fort possiblement réalisé un coup de génie en désignant Montréal comme hôte du prochain repêchage de la Ligue nationale de hockey. »

Lafrenière, Lapierre et Rochette figure parmi les membres de la LHJMQ qui seront réclamés (rapidement) en juin prochain, ce qui pourrait permettre au circuit Courteau de reluire davantage avec une cuvée aussi étoffée que la prochaine qui s’en vient.

En rafale

– Le DG de l’Armada, Pierre Cloutier, a conclu une transaction.

– Thomas Chabot est certes le présent et le futur des Sénateurs d’Ottawa.

– La retraite pour Russell Martin?

PLUS DE NOUVELLES