Il ne faut pas s’attendre à ce que Caufield remplisse le filet à chaque match, selon Joël Bouchard

Tous les partisans du Canadien de Montréal savaient très bien que Cole Caufield faisait ses débuts tant attendus avec le Rocket de Laval hier soir. Le moins qu’on puisse dire, c’est qu’il a épaté la galerie en enregistrant une performance de deux filets (dont le gagnant) et une mention d’assistance.

Le kid devait littéralement être sur un nuage hier soir lorsque la joute s’est terminée. Après tout, il avait été annoncé plus tôt dans journée qu’on allait lui décerner le trophée Hobey Baker, remis au joueur le plus utile à son équipe dans le circuit de la NCAA.

Un trophée de MVP et un premier match professionnel avec une récolte de trois points dans la même journée… disons que ça se prend très bien. 

Même s’il a su prouver à tous ses détracteurs qu’il avait sa place dans une ligue élite comme la AHL, Joël Bouchard ne se fait pas d’illusion : il ne faut pas s’attendre à le voir produire de la sorte chaque soir.

Ceci étant dit, c’est normal d’avoir des attentes, tant qu’elles ne sont pas démesurées.

J’en ai glissé un mot, mais Caufield a fait taire ses détracteurs hier soir. Combien de fois avez-vous entendu le fait qu’il était « trop petit » sur différentes plateformes médiatiques depuis que le CH l’a repêché en 2019?

Et le principal intéressé est au courant de ce que le monde pense de lui. Il a justement été questionné à ce sujet après la rencontre, et la réponse qu’il a donnée démontre qu’il ne s’en fait pas trop avec ça.

Évidemment, ce genre de commentaires ne vont jamais cesser : tout le monde va continuer à me rabaisser pour ma grandeur. Pour moi, c’est plus une question de me mettre de la pression sur les épaules pour tenter de m’améliorer chaque jour. – Cole Caufield

C’est exactement l’attitude qu’il devrait avoir.

L’espoir du Canadien a démontré qu’il pouvait s’adapter à n’importe quel style de jeu de la meilleure façon possible hier soir en inscrivant son nom sur la feuille de pointage à trois reprises. Mais, le plus important, c’est qu’il était impliqué sur les 200 pieds de la patinoire.

Cole Caufield fait baver les partisans montréalais depuis 2019 et tout porte à croire qu’on le verra dans le grand club d’ici bientôt. Même si ce n’est pas cette année, ce n’est pas grave. L’important, c’est qu’il puisse continuer à se développer et il est entre de très bonnes mains avec Joël Bouchard.

En rafale

– En parlant du loup, son frère a tenu a lui demander comment s’est déroulé sa journée magique d’hier :

– Quoi demander de mieux?

– Pas l’idéal…

– Impressionnant quand même.

Sid the kid rejoint un groupe sélect.

 

PLUS DE NOUVELLES