Il faut que Weal joue moins en avantage numérique

Bonne nouvelle! Cette saison, le Canadien fait bonne figure en avantage numérique, en étant au 16e rang de la LNH avec une efficacité de 19% dans cette situation de jeu.

Oui, je suis d’accord, on ne parle pas d’un PP dévastateur, mais c’est mieux que le 31e rang comme l’an dernier, n’est-ce pas?

Même si on note une amélioration notable dans cette facette du jeu, un problème demeure : les attaquants utilisés dans cette situation. En fait, un seul attaquant : Jordan Weal, qui a la faveur de Claude Julien pour une raison que l’on ne peut expliquer.

Voici, pour illustrer le tout, les joueurs qui ont des points, cette saison, avec un homme en plus sur la patinoire.

(Source : NHL.com)

Voici le temps de jeu moyen des attaquants, avec un joueur en plus.

(Source : NHL.com)

Donc, même si Weal est le 4e attaquant le plus utilisé en avantage numérique chez le Canadien, cette saison, il n’a qu’un seul petit point à sa fiche. C’est plate, mais sur le plan statistique, rien ne justifie une telle utilisation de Jordan Weal quand le Tricolore a un homme en plus.

Et même sur le plan individuel… Le #43 du CH demeure un joueur de profondeur. Très utile, que j’aime bien. Mais son rôle doit être limité à un 4e trio ou, à la limite, au 3e trio. Une équipe a besoin de joueurs comme lui.

Mais ce type de joueur passe derrière un Jesperi Kotkaniemi, par exemple, sur un avantage numérique. Parce que tu te dois de privilégier les habiletés et le talent offensif.

Donc oui, le Canadien fait mieux qu’en 2018-2019 en PP. C’est vrai que c’est une bonne nouvelle. Mais il a les munitions pour faire mieux et ce n’est pas le cas nécessairement en ce moment, quand tu mises sur des joueurs de profondeur au détriment du talent offensif.

En rafale

– Mauvaise nouvelle pour Columbus.

– Bel accomplissement!

– Plus qu’une heure avant la limite pour signer ces joueurs!

– Cette signature, en juillet dernier, est encore payante pour les Panthers.

 

PLUS DE NOUVELLES