Hudon saura-t-il utiliser ses forces pour cimenter sa place avec le CH?

Si le camp d’entraînement du Tricolore, en septembre, ne semble pas destiné à voir une lutte entre des attaquants pour un poste sur les deux premières lignes, c’est une toute autre histoire sur le bottom 6, alors que plusieurs seront en audition afin d’y cimenter leur place.

Charles Hudon, qui a maintenant 23 ans, fait partie de ceux qui vont tout donner pour demeurer à Montréal plutôt que de se retrouver avec le Rocket de Laval. Mitch Brown, de All about the Habs, considère que l’ailier originaire d’Alma est le cinquième meilleur espoir du CH et il a analysé ses chances de percer et d’évoluer dans la LNH.

Brown a procédé à son analyse en comparant la production offensive de Charles Hudon avec des joueurs au physique similaire, tels que Tyler Johnson et Cam Atkinson, mais aussi des attaquants comme Chad Larose ou Corey Locke.

Son constat : généralement, des joueurs du type de Charles Hudon font leur place dans la LNH à ce moment de leur développement. S’ils ne le font pas avant 23 ans, en général, ces joueurs produisent à un plus grand rythme que Hudon dans la Ligue américaine. Il ajoute du même souffle qu’il s’agit de probabilités et non du destin tout tracé de l’attaquant. Il voit même en lui, à son plein potentiel, possiblement un marqueur de 20 buts dans la grande ligue.

Mitch Brown explique que Charles Hudon mise sur des atouts enviables : il a un un excellent tir capable de figer les gardiens adverses, il est un bon fabricant de jeu et sa coordination main-oeil fait qu’il est une menace constante à l’attaque. Toutefois, il considère que l’attaquant pourrait miner ses chances s’il n’apprend pas à faire ses jeux plus rapidement.

Si Charles Hudon atteint le potentiel que plusieurs voient en lui, Claude Julien aura sous la main des munitions de plus pour générer de l’offensive. (Photo Eric Bolte-USA TODAY Sports)

Hudon sera-t-il une carte cachée pour l’attaque du Canadien ou un joueur destiné à la Ligue américaine?

Étant donné qu’il a toujours bien fait lors de ses rappels avec le Tricolore, avec une fiche de quatre passes en six parties, le portrait semble plutôt positif à ce jour.

Car, il faut le rappeler, une grande partie de l’analyse de Mitch Brown est basée sur les statistiques. Elle ne tient pas compte du caractère du joueur, par exemple. Il y a des facteurs qui ne se mesurent pas sur un tableau Excel.

En rafale

– Tout n’est pas que négatif chez l’Avalanche du Colorado, qui aura à temps plein le jeune Tyson Jost dans son alignement.

– Oui, Marc-André Fleury est Mr. Nice Guy et il sera un parfait ambassadeur du hockey à Vegas.

– Anthony Duclair est encore en négociation d’un pacte avec les Coyotes.

– Au tour du joueur de football Marshawn Lynch de demeurer assis durant l’hymne national américain.

– En voici un qui fait preuve de grande classe et qui sera suivi par les amateurs de sports au cours des prochaines années.

PLUS DE NOUVELLES