Gallagher aimerait bien des séries à plus de 16 équipes chaque année

Si Brendan Gallagher ne semblait pas motivé par un retour, à cause de la pandémie, il semble motivé de voir (toujours) plus de 16 équipes accéder au bal printanier. La formule actuelle qu’a créée la Ligue nationale pour reprendre ses activités demeure très intéressante, avouons-le. On parle de 24 équipes qui participent à ces éliminatoires, où une première ronde de 3 de 5 sera jouée avant les 4 de 7 qui suivront. Pour le petit Gally, une telle formule contenant 24 équipes serait meilleure pour le big picture de la LNH.

« Pour moi, vous obtenez toujours un hockey éliminatoire très crédible. Et c’est bon pour l’aspect commercial. Je pense qu’il y a beaucoup plus de positifs que de négatifs. » – Gallagher

Des choses seraient certes à retravailler (restructurer), mais le concept édifié en vue du potentiel retour au jeu se tient réellement. Je demeure convaincu que les fans seront séduits par ce tournoi, qui devrait soulever l’émotion chez chacun de nous, même ceux-là qui doutent toujours de ce portrait. Puis, en plus de cette donnée, la LNH pourrait ajouter de l’argent dans ses coffres, ce qui pourrait rembourser en quelque sorte les pertes actuelles. Une fois « rembourser », c’est de l’argent supplémentaire qui serait à partager.

Le Canadien est la 24e équipe qualifiée, ce qui, je vous rappelle, n’a pas enchanté le numéro 11. Au départ, Gallagher trouvait que c’était un risque, il n’aimait pas ça et il croyait que ce serait plus avantageux de rester chez lui afin de passer un été normal, car il n’y avait rien à gagner (si la LNH était revenue pour terminer son calendrier régulier). Finalement, on a annulé la saison régulière pour présenter un scénario beaucoup plus captivant, ce qui a plu à Gallagher puisque le Canadien a une chance de gagner.

Les 24 équipes auront donc la chance de rafler la Coupe Stanley, mais le premier tour ne sera pas de tout repos pour les hommes de Claude Julien, qui devront lutter contre une équipe affamée et améliorée. Gallagher ne sait pas à quoi ressemblera le jeu au début, mais moi je sais une chose : les Penguins seront prêts dès que la rondelle sera déposée sur la patinoire. Alors que le Canadien, j’ai des réserves.

En rafale

– Ce sera à lui de le démontrer lors du premier tour éliminatoire contre les Penguins de Pittsburgh.

– Ce masque-là est réellement beau.

– Je lui souhaite tellement.

– En dehors du terrain, la distanciation sociale sera obligatoire dans la NBA.

– La MLB… quel dossier épineux.

PLUS DE NOUVELLES