Fleury répond aux questions concernant les rumeurs de Karlsson et les Knights

Marc-André Fleury n’a toujours pas digéré le revers face aux Capitals de Washington. Même si deux semaines se sont écoulées depuis cette difficile défaite, Flower est au même point :

«La première chose qui me vient en tête, c’est la défaite quand même!»

Lors de la Classique de Golf Fleury-Beauchemin-Beauvillier qui se passe aujourd’hui, le cerbère de 33 ans s’est confié à TVA Sports et son non verbal était suffisant pour estimer que le numéro 29 n’avait pas changé de chapitre. Une équipe qui se ramasse si près et qui s’incline, ça reste dans le coco longtemps, même pour un gars d’expérience comme lui (qui a déjà gagné).

En début de saison, aucun joueur ne se voyait lutter en finale de la Coupe, mais l’histoire improbable s’est produite. Puis, à travers ce parcours, il s’est développé une chimie et une attitude de winner. Le type d’attitude que le Canadien recherche depuis l’embauche de Marc Bergevin, eh bien, les Knights l’ont trouvé en une seule saison.

On connaît l’histoire… Gerard Gallant et George McPhee, le coach de l’année et le GM de l’année, ont toutefois réduit la frustration de Fleury.

Au sujet d’Erik Karlsson, qui aurait pu se retrouver à Vegas lors de la dernière date limite, il semble toujours susciter de l’intérêt. Évidemment, Fleury n’est pas embarqué dans les rumeurs, mais il a tenu à dire ceci au sujet de l’un des meilleurs défenseurs de la LNH. Était-il l’élément qu’il vous manquait?

«C’est un gars qui peut changer un match. Il rend tout le monde autour de lui meilleur. Il est capable de marquer, mais il génère beaucoup d’offensive, il voit bien le jeu, il est capable de sortir la rondelle de sa zone tout seul. C’est un joueur complet!»

Fleury aime trop ses coéquipiers pour avouer qu’un gars comme Karlsson était l’élément manquant à la recette.

En Rafale

– Est-ce que Marc Bergevin pourra « faire » son Serge Savard de lui même avec cette multitude de choix?

– Le karma finit toujours par nous rattraper, il faut croire.

– Il n’a jamais raté les séries, il est gaucher… mais il n’est plus aussi efficace. Donc, Marc Bergevin doit s’en tenir loin.

– Le bluff avant le grand jour… C’est tellement vrai!

PLUS DE NOUVELLES