Félix Séguin croit que le Canadien devrait sacrifier un choix et/ou un espoir

Le Canadien a amorcé un virage jeunesse en 2017-2018, sélectionnant Jesperi Kotkaniemi au terme de cette saison. Le principe? Emmagasiner les choix au repêchage et ne pas trop dépenser pour des vétérans, dans le but de faire de la place aux jeunes et de développer une bonne banque d’espoirs.

Depuis, les choix au repêchage et les jeunes joueurs ne sont pas sacrifiés par l’organisation.

Néanmoins, selon Félix Séguin, il est temps de briser cette règle et de se départir d’un choix et/ou d’un espoir pour aller chercher de l’aide à court terme pour aider le Tricolore à effectuer un push légitime pour les séries éliminatoires.

Ça semble être une bonne idée d’offrir de l’expérience du printemps aux jeunes joueurs de l’organisation, mais il ne faut pas trébucher dans une brèche : souvent, des équipes tentent de mettre fin à leur reconstruction de façon trop précoce sans avoir accumulé assez de talent sûr dans sa banque d’espoirs.

L’expérience est le point principal de Félix Séguin. Au-delà de tout, il faut que le Canadien ait de l’expérience en séries. 

«Je pense que la jeune équipe de Claude Julien gagnerait énormément en expérience et en maturité, et ce, pour les années à venir. Cependant, pour y arriver, l’équipe aura besoin d’aide.»

Avec les blessures de Jonathan Drouin et Paul Byron, l’option semble encore plus alléchante. Mais il faudrait être très intelligent dans nos manoeuvres, question de ne pas surpayer : ce n’est pas parce que la banque est pleine qu’il faut gaspiller des assets. 

Marc Bergevin arrive souvent à trouver de bonnes cibles – il reste à voir s’il arrivera à le faire, ou même si c’est dans ses intentions.

En Rafale

– Quelques notes d’actualité :

– À considérer.

– À écouter :

PLUS DE NOUVELLES