Exclusif : Le clan Radulov a déposé une offre de 5 ans au CH | Galchenyuk a besoin d’enseignements à la Jacques Demers

Avant de parler encore une fois d’Alex Galchenyuk, nous avons reçu une petite info au sujet du dossier Alexander Radulov. Selon une excellente source, qui a souvent eu raison dans le passé, la dernière offre du clan Radulov au Canadien (dans les négos) est de cinq ans et 7.5 millions par année. Donc c’est plus court que huit ans, ça va encore négocier et peut-être se rapprocher du quatre ans et 6.5 ou 7 millions $. Sont-ils si loin d’une entente? Peut-être pas!

Qui ne veut pas revoir ce sourire l'an prochain?
Qui ne veut pas revoir ce sourire l’an prochain?

Je dois être franc, je préfère avoir un Radulov à 6.5 millions $ qu’un Milan Lucic ou un Andrew Ladd à 6 et 5.5 millions $ respectivement.




Parlons un brin (encore) de Galchenyuk maintenant…

Aux Amateurs de Sports, Martin McGuire et Daniel Brière ont jasé d’Alex Galchenyuk. Oui. Son nom demeure le plus populaire chez le Canadien actuellement.

Daniel Brière a souligné être content d’entendre des propos éloquents au sujet du 27 et que ceux-ci provenaient d’un leader de la trempe de Shea Weber. Il n’est peut-être pas un joueur de centre, mais c’est vrai qu’il a énormément de talent et qu’il peut faire la différence. Comme l’ancien 48 du Canadien l’a souligné, il peut changer l’allure du Canadien et le meilleur exemple est l’an passé lorsqu’il a été la bougie d’allumage de l’équipe. Brière ferait attention avec lui.

Est-ce que l’approche « Jacques Demers » pourrait fonctionner avec Chucky? C’est la question que se pose Martin McGuire. Brière croit que c’est probablement ça la solution puisque Galchenyuk semble avoir beaucoup de difficulté avec les ordres. Certains joueurs sont comme ça, dont Brière lui-même (à l’époque). Le Québécois ne voulait pas recevoir d’ordres et il était à son meilleur lorsqu’il agissait avec instinct et non comme un robot. Tout comme Brière, il doit se laisser aller pour être à son meilleur. S’il demeure avec le Canadien, est-ce la façon de faire pour le ramener dans le droit chemin? On jase là…




En rafale
– Même s’il n’est plus avec le Canadien, Clément Jodoin tient tout de même le même discours que Marc Bergevin.

Et Jodoin tient à ce que ce soit clair.

– C’est bon Guy, on a compris ta poutine.

– Si vous écoutez régulièrement Jean-Charles Lajoie, vous allez comprendre cette joke.

PLUS DE NOUVELLES