Être (très) économe ne peut plus être une option pour Marc Bergevin

Carey Price a surpris un peu tout le monde avec un commentaire hier (lors du vidage de casier). Il a confié que sa fenêtre pour gagner se refermait tranquillement et qu’il souhaitait par conséquent vraiment gagner plus que jamais… Que le groupe de joueurs en place à Montréal souhaite vraiment gagner.

Les plus optimistes y ont vu un commitment de la part du #31, alors que d’autres y ont vu un signal d’alerte. Il reste encore sept années de contrat à Price et ce dernier ose parler de fenêtre (pour gagner la Coupe) qui se referme?

Rappelons que Shea Weber a quant à lui confié qu’il n’était pas blessé et qu’il aurait aimé jouer davantage en fin de saison. Il commence donc à ralentir lui aussi (et par conséquent, sa fenêtre pour gagner se referme également).

Il faut comprendre Carey Price. Il aura 32 ans cet été et avec toutes les blessures qu’il a subies durant sa carrière, il y a de fortes chances qu’il ne soit pas en mesure de disputer les huit années de son contrat. Sans parler de son épuisement mental, de ses épisodes de fatigue chronique et de ses carences en vitamines de toutes sortes. Or, chaque saison qui passe le rapproche de la retraite…

Et il aimerait vraiment gagner avant d’accrocher ses patins. Il l’a souvent répété.

Or, la patience prônée par Marc Bergevin dans sa construction via le repêchage et le développement ne pourra pas tenir encore quatre ou cinq ans. Une fenêtre s’ouvre, mais une autre se referme en même temps…

Rater les séries une quatrième fois en cinq ans (et une troisième fois consécutive) ne serait pas acceptable l’an prochain.

C’est pourquoi Marc Bergevin devra être plus agressif sur le marché des joueurs autonomes cet été. Encore faudra-t-il que les excellents joueurs disponibles souhaitent venir à Montréal, mais bon…

Est-ce que Marc Bergevin devrait songer à dépenser le maximum d’argent qu’il aura sous la main cet été? Certains pensent que non…

Mais avec la fenêtre qui se referme tranquillement, ce sera le temps d’amener du (gros) renfort dans l’alignement.

Le plafond salarial pourrait être de 83 millions $ la saison prochaine, soit une hausse de plus de trois millions $ par rapport à cette année. Et le Canadien a présentement la septième plus petite masse salariale de toute la LNH.

S’il reste du lousse, il doit l’utiliser pour ramasser de gros contrat lourd avec un espoir ou un joueur clé, comme il l’a fait l’an dernier avec Steve Mason (et Joel Armia).

Aucun gros salaire ne disparaîtra des livres montréalais. Paul Byron, Joel Armia, Jordan Weal (s’il reste) et Artturi Lehkonen toucheront tous un salaire plus élevé. Benn, Folin et Kulak aussi, s’ils prolongent leur association avec le CH…

Mais Bergevin aura tout de même entre 13 et 19 millions $ à dépenser.

Oui, il devra se garder des réserves pour les Max Domi et Victor Mete dont les contrats viendront à échéance dans un an…

Mais il devra aussi dépenser des dollars pour améliorer son club. Un défenseur gaucher et marqueur naturel sont des must

Sans parler d’un nouveau gardien de but substitut…

Jason Spezza, Erik Karlsson, Jordan Eberle, Matt Duchene, Joe Pavelski, Artemi Panarin, Jeff Skinner, Kevin Hayes, Alexander Edler, Gustav Nyquist et Jake Gardiner se chercheront tous une nouvelle entente au cours des prochaines semaines… #UFA

Dépenser six à 10 millions $ de moins que permis par la convention collective, ça nuit à l’équipe. C’est refuser de l’aide supplémentaire afin de te battre contre d’autres formations qui ne l’ont pas refusé, cette aide…

Marc Bergevin doit aller à la pêche cet été et il doit parvenir à pogner au moins un ou deux poissons (de qualité) dans le lac. Il devra jouer gros.

Y parviendra-t-il?

En rafale

– C’est Mark Hunter qui sera le DG d’Équipe Canada Junior.

– Quelques vieux tweets de Jordan Binnington font jaser ce matin à Winnipeg. #SérieJetsVsBlues

– Mauvaise nouvelle pour le Canada…

– Faites attention avant de faire des stupidités.

PLUS DE NOUVELLES