Est-ce la fin de Don Cherry à la télévision?

Depuis 37 ans, Don Cherry, qu’on l’aime ou on le déteste, apporte sa couleur dans le paysage télévisuel au Canada avec son segment Coach’s Corner, tout d’abord à CBC et maintenant, à Sportsnet.

À 85 ans, l’Ontarien est encore bien en verve et chaque année, il trouve le moyen de faire jaser avec ses déclarations à l’emporte-pièce. Lors de la dernière saison, sa montée de lait par excellence, ce fut lorsqu’il a traité les Hurricanes de Bunch of Jerks.

Cherry n’est vraiment pas un fan des célébrations de buts sur la glace faut croire, car il a aussi attaqué Evgeny Kuznetsov sur le sujet.

Tout ça pour dire que Steve Simmons, dans sa chronique d’hier dans le Toronto Sun, avance que le coloré commentateur n’a toujours pas renouvelé son contrat et que son retour à la télévision n’est toujours pas confirmé pour cet automne.

Le chroniqueur affirme que Rogers tente de couper les coûts en se séparant de gros noms au sein de Sportsnet, comme Doug MacLean et l’animateur radio Bob McCown.

À noter qu’à ce jour, rien n’a été confirmé dans le cas de Doug MacLean.

D’ailleurs, l’annonce du départ de McCown, en juin, a été faite un peu dans le chaos. Le tout a été dévoilé via un communiqué, sans que le principal intéressé soit cité et en entretenant le flou sur les raisons de ce changement majeur. Le fait que McCown avait pourtant accepté une prolongation de contrat de plusieurs années en décembre 2017 a laissé plusieurs observateurs perplexes.

L’animateur a été clair au sujet de son futur dans un court tweet.

Après Bob McCown, le prochain à passer au tordeur serait Don Cherry. On ne connaît pas son salaire, mais au début du millénaire, certaines sources ont avancé qu’il recevait autour de 700 000 $ annuellement.

On peut se douter qu’encore aujourd’hui, le commentateur doit demander un revenu assez élevé, même si son rôle devant les caméras a été réduit depuis quelques années.

Cette situation laisse planer un autre enjeu concernant Sportsnet : est-ce que Rogers réussit à rentabiliser son contrat de télévision avec la LNH? Mine de rien, un média ne tente pas de réduire ses dépenses en se délestant de vedettes et leur salaire, quand tout va bien.

Chose certaine, le départ de Cherry demeure pour l’instant hypothétique et s’il a le goût de poursuivre sa carrière télévisuelle, il va certainement se battre férocement et rallier plusieurs de ses fans derrière lui.

Si je ne suis pas un de ses partisans, reste qu’il m’a toujours fait rigoler avec ses tenues excentriques.

En rafale

– Brad Treliving a commenté ses négociations avec Matthew Tkachuk d’une façon qui laisse place à l’interprétation.

– Pour les nostalgiques!

– Après la défaite des siens, Rémi Garde ne s’est pas gêné pour critiquer l’arbitrage.

PLUS DE NOUVELLES