Erik Karlsson et Martin Jones sont méconnaissables

Au final, le Lightning aura beau avoir près du double de rencontres que le Canadien durant la saison régulière, les deux équipes auront obtenu autant de victoires en séries éliminatoires : 0.

C’est (déjà) le temps des vacances pour les joueurs du Lightning.

C’est aussi déjà la fin de Crosby, Malkin, Kessel, Letang et les Penguins.

On a beaucoup parlé du brio de Max Pacioretty à Vegas, qui mène sa série 3 à 1.

Il a aussi été question de Cale Makar, qui a inscrit son premier but à son premier match professionnel.

Les Blues et les Jets font aussi beaucoup jaser les sportifs de salon québécois…

Et que dire de la série Boston vs Toronto? Et du duel Washington vs Caroline? #Ovechkin #Svechnikov

Reste qu’une équipe ne fait pas couler beaucoup d’encre ces jours-ci à Montréal : San Jose.

Pourtant, il y a plein de choses à dire (ou à écrire) présentement sur les Sharks, qui se sont inclinés par la marque de 5 à 0 hier soir et qui tirent de l’arrière 1-3 dans leur série face aux Knights.


Où est Martin Jones?
Martin Jones, sans être exceptionnel, a connu une bonne saison devant le filet des Requins. Mais depuis le début des séries, c’est catastrophique!

Fiche de 1-2-0, moyenne de buts alloués de 5,33, pourcentage d’efficacité de .838

Lors du match #2, Jones a été chassé de la rencontre après avoir accordé trois buts sur sept tirs seulement.

Hier soir, il n’est pas revenu devant son filet après le premier entracte. Il venait d’accorder deux buts sur sept tirs. Il n’était même pas au banc de l’équipe en deuxième période.

Et il n’a pas rencontré la presse après la rencontre. Les journalistes se sont fait dire que le gardien de but était introuvable par les Sharks…

Erik Karlsson n’est pas l’ombre de lui-même
Oui, je sais, on le dit blessé au bas du corps (aine)… Mais reste qu’Erik Karlsson offre probablement le pire hockey de toute sa carrière depuis le début de cette série.

Oui, je sais, il a cinq mentions d’aide en quatre rencontres, mais il peine à se déplacer rapidement sur la surface glacée et il multiplie les erreurs avec et sans la rondelle.

On peut le voir ici, notamment.

Karlsson était aussi sur la glace lors de 14 des 21 buts des Golden Knights depuis le début de la série. Il affiche un différentiel de moins-5 depuis le début des séries.

Brent Burns, l’autre défenseur offensif des Sharks,ne connaît pas de grandes séries lui non plus, de quoi donner raison à Drew Doughty

L’absence de Marc-Édouard Vlasic se fait vraiment sentir.

Sincèrement, je ne vois tout simplement pas comment les Sharks pourraient revenir dans cette série. Même si deux des trois prochains matchs (ni nécessaires) seront disputés à San Jose…

En rafale

– Le plus dur? Il me semblait que l’avenir était prometteur à Laval…

– Stamkos, Kucherov et Point ont dormi…

– Bonne question.

– Auger-Aliassime a dû baisser pavillon. Zverev était trop fort.

– Une première samedi?

PLUS DE NOUVELLES