Erik Gustafsson avec Shea Weber : un journaliste de Philly croit en ce duo

Hier, quand Marc Bergevin a mis la main sur Erik Gustafsson et que sa page Hockey DB a été consultée à outrance, il est clair que ses 60 points en une saison avec les Hawks sont ressortis. Après tout, il est rare qu’un défenseur ayant obtenu autant de points soit disponible.

Et comme on le sait, Marc Bergevin voulait absolument obtenir un sacro-saint défenseur mobile qui est en mesure de bien effectuer une relance. À quel point? Au point où il a considéré Tony DeAngelo, qui n’est pas exactement M. Attitude.

Les attentes ont donc été montées en épingle… puis ont repris leur cours normal quand la réalité a frappé de plein fouet : le gars ne jouait presque pas au sein de la 30e pire brigade défensive de la ligue et il a été échangé contre un choix de septième tour. Les Flyers voulaient tellement le sortir de là qu’ils ont accepté de conserver 50 % de son salaire.

Où se trouve la vérité? Est-il un gars de 60 points ou un gars de banc? La vérité de trouve assurément entre les deux extrêmes.

Dans les faits, Marc Bergevin a expliqué que sa nouvelle acquisition jouait peu à Philly en raison de la présence de Shayne Gostisbehere. Les deux défenseurs ont un profil similaire et Alain Vigneault n’en voulait pas deux du même moule dans son alignement. C’est pourquoi le Suédois était dans les estrades.

Dans les faits, il n’a jamais vraiment eu confiance à Philly. C’est aussi la raison pour laquelle il jouait peu.

Ceci dit, dans de meilleures conditions, il pourrait avoir un meilleur temps de jeu et jouer plus efficacement. C’est ce que croit Anthony SanFilippo, un journaliste de Philadelphie qui a été interviewé par Anthony Martineau de TVA Sports.

Et le journaliste de la Pennsylvanie a même affirmé qu’il voyait le #32 du CH être un bon fit avec Shea Weber.

En étant mieux utilisé, Gustafsson jouerait avec confiance et aurait plus de points au compteur. Le journaliste en question n’exclut pas la barre des 50 points s’il redevient un joueur qui peut jouer avec confiance.

Mais surtout, il croit qu’à un certain point (pas dès le début), il pourrait former un duo intéressant avec Shea Weber.

Weber est un défenseur très fiable défensivement. Cela dit, je crois que Gustafsson pourrait aussi lui permettre de s’activer un peu sur le plan offensif. Sinon, Weber pourrait permettre à Erik d’appuyer l’attaque sans gêne. – Anthony SanFilippo

Le problème, c’est qu’il ne voit pas Gustafsson affronter les meilleurs éléments adverses. Selon lui, ce serait trop lui demander, ce qui mine un brin les chances de ce duo.

Si vous voulez mon avis, je vous dirai ce que j’ai dit hier : modérons nos attentes.

Dans les faits, Shea Weber ne connait pas la saison de sa carrière, mais Gustafsson n’a pas le profil de son partenaire de jeu habituel. Cette saison, Weber joue la majorité du temps avec Ben Chiarot (qui reviendra sous peu) ou Joel Edmundson. Ce sont des défenseurs qui sont plus défensifs – et le jeu défensif du petit nouveau n’est pas sa force.

Au cours des prochains jours, Ben Chiarot sera de retour. J’ose croire qu’il sera de retour avec Shea Weber et que Jeff Petry sera jumelé avec Joel Edmundson. Cela laisserait deux places pour Alexander Romanov, Brett Kulak, Jon Merrill et Erik Gustafsson. Et je n’ai même pas parlé de Xavier Ouellet ou d’Otto Leskinen…

J’imagine que les duos seront concoctés en fonction des performances… mais j’espère surtout qu’Alexander Romanov, qui n’a pas vu son DG lui offrir un grand vote de confiance, n’écopera pas.

En rafale

– Notons que Carey Price patinera demain.

– Nous aurons des nouvelles de Brendan Gallagher sous peu.

– Il est dans la course.

– J’ai hâte de le voir en séries.

– Ah ben oui.

– Les joueurs du CH ont tenu une réunion d’équipe hier. [91.9 Sports]

– Ce n’est pas une surprise.

Ça non plus…

– Résumé de la date limite.

PLUS DE NOUVELLES