Eric Staal ne fait pas que décevoir, il est invisible

Lorsqu’on a appris que le Canadien avait mis la main sur le vétéran joueur de centre Eric Staal via transaction, tout le monde pensait que ce dernier serait un très bon ajout de profondeur pour l’équipe, d’autant plus après la blessure à Brendan Gallagher.

L’arrivée d’Eric Staal en excitait plusieurs, et le scénario hollywoodien entourant son premier match a mis la barre encore plus haute. En effet, le vétéran de 36 ans avait procuré la victoire au CH, une première en prolongation, en décochant un tir parfait du haut des cercles des mises au jeu afin de clore le débat face aux Oilers d’Edmonton.

Après ce conte de fée, on était en voie de s’attendre à un Corey Perry 2.0, lui qui fait très bien avec le CH pour un vétéran de 36 ans qui a signé au salaire minimum.

Toutefois, depuis cet exploit, Staal est complètement invisible. Le but qui lui a permis d’être vu comme un héros représente son seul point en huit parties avec le Bleu Blanc Rouge. Sa seule utilité présentement est de gagner de temps à autre certaines mises en jeu.

Est-il trop tôt pour mettre une étiquette d’échec sur cet échange? Non, mais il commence à se faire tard. Il est clair que les récentes difficultés du CH ne sont pas dues à l’invisibilité de Staal, loin de là, mais il se doit quand même de produire sur une base plus régulière, ou tout simplement faire ressentir sa présence. En effet, ce qui est critiqué à Staal, ce n’est pas sa production, mais plutôt son mauvais jeu en général. Il semble constamment en retard sur la rondelle, a de la difficulté à la garder ou à faire un bon jeu lorsqu’il l’a, bref ce n’est vraiment pas facile à regarder.

De plus, ce qui fait que Staal est autant au centre des discussions, c’est la profondeur du Canadien. En effet, en voyant toute la profondeur que le CH a autant à l’attaque qu’à la défense, n’y aurait-il pas quelqu’un d’autre qui ferait plus que remplir un chandail? Je pense entre autres ici à Jake Evans qui a été retiré de la formation du CH lors des trois derniers matchs. Le jeune homme de 24 ans apporterait sûrement plus que Staal à l’alignement, en plus d’engranger de plus en plus d’expérience pour le futur.

Il est donc bel et bien minuit moins une pour le vétéran de 36 ans s’il veut garder sa place dans l’alignement. Cela fait déjà assez de matchs pour qu’on ne puisse plus utiliser l’excuse de la nouvelle équipe et du nouveau système de jeu.

Espérons que Staal trouve le moyen de rebondir, lui qui l’a fait si souvent dans sa carrière.

En Rafale

– Premier match hors de l’alignement pour Zdeno Chara.

– Il faudra être patient à l’endroit d’Alexis Lafrenière chez les Rangers.

– Stefanos Tsitsipas est sacré champion de l’édition 2021 du Masters de Monte-Carlo.

– Retour sur la belle entrée en matière du CF Montréal hier.

– Quelques bonnes nouvelles pour le Rocket de Laval en vue du match de mercredi.

PLUS DE NOUVELLES