En séries, Cole Caufield prouve qu’il est plus qu’un simple marqueur

Depuis que Dominique Ducharme a fait appel à Cole Caufield pour le match #3 face aux Maple Leafs, on sent que l’atmosphère est bien différente chez le Canadien. Sheldon Keefe croit qu’il a fait la différence dans la série face aux Torontois, Tyler Toffoli aime ce qu’il voit du jeune et Bob Hartley ose même dire qu’il est meilleur que Johnny Gaudreau l’était au même âge.

Mais il y a quelque chose que j’ai remarqué et qui me trotte dans la tête depuis un certain moment par rapport à Caufield. On savait que le kid était un franc-tireur hors pair et qu’il allait avoir comme rôle premier de marquer des buts. C’est ce qu’il a toujours fait, et bien qu’il fallait modérer les attentes, on a clairement vu le jeune obtenir de belles chances.

Après neuf matchs en séries, le « simple marqueur » n’a toujours pas de buts. Pourtant, je n’ai pas entendu la moindre personne nier l’impact qu’il a sur cette équipe et espérer le voir être remplacé.

Ce que je vois de Caufield depuis le début des séries, ce n’est pas un simple marqueur. C’est un joueur de hockey tellement talentueux qui est bien plus complet qu’on ne pourrait le croire.

Combien de fois a-t-il effectué de magnifiques replis défensifs pour aider son équipe? Combien de savantes passes a-t-il servies pour relancer l’attaque ou offrir des buts à ses coéquipiers?

J’ai eu la chance de le voir à l’œuvre avec les Badgers. J’ai regardé ses deux matchs avec le Rocket. Je l’ai vu dans les dernières semaines de la saison régulière. Il était déjà très bon, mais maintenant qu’il a pris ses aises, il est passé à un autre niveau depuis le début des séries.

Et ça, c’est sans trouver le fond du filet. D’ailleurs, ça ne m’inquiète même pas. Ce n’est qu’une question de temps avant que ça arrive (les chances sont là) et son impact est majeur malgré tout.

Je l’avoue : au moment où il a été rappelé par le Canadien, je redoutais qu’on l’ait promu un peu trop vite et je croyais qu’il aurait été mieux de disputer quelques matchs de plus dans la LAH. Depuis ce temps, il ne cesse de me faire mentir, et je suis bien heureux de m’être trompé.

En fait, son impact va au-delà de ses performances sur la glace. Caufield amène de l’énergie à son équipe.

Il amène également son sourire et sa bonne humeur dans le vestiaire. Des gars comme lui, ça fait du bien au moral de l’équipe durant les phases un peu plus creuses. Caufield s’amuse autant que quiconque sur une glace, et même si ça n’apparaît pas au tableau d’affichage, c’est un boost majeur pour un vestiaire.

Ça fait du bien de voir des joueurs sourire à grandes dents comme lui.
(Crédit: Capture d’écran)

Il y aura des passes creuses éventuellement, c’est sûr et certain. Mais actuellement, ce que Caufield démontre, c’est qu’il n’est pas qu’un joueur unidimensionnel : même quand il ne marque pas, il peut avoir un impact sur les performances de son équipe.

Et c’est possiblement la chose la plus encourageante qu’il aurait pu démontrer durant ces séries.

En rafale

– Martin McGuire semble assez affirmatif : Jeff Petry n’y sera pas lundi.

– Évidemment.

– Les quatre gardiens partants dans le carré d’as sont des choix de première ronde. [TVA Sports]

– Ouch.

– Alex Pietrangelo sera à surveiller dans la série Montréal – Vegas.

– Dans l’ombre, ils poursuivent leur travail.

PLUS DE NOUVELLES